La Loi de l’Attraction

La loi de l'attraction est une loi impersonnelle et universelle qui s'applique de la même manière que la loi de gravité, sans aucun jugement de valeur ni distinction entre le bien ou le mal.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Annoncer la séparation : trouver les mots justes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit
Admin
Esprit

Messages : 6767
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 56
Localisation : Bordeaux - France

Annoncer la séparation : trouver les mots justes Empty
Message Sujet: Annoncer la séparation : trouver les mots justes   Annoncer la séparation : trouver les mots justes EmptyLun 19 Aoû - 14:15

Annoncer la séparation : trouver les mots justes

Annoncer la séparation : trouver les mots justes B50

Une séparation est difficile à vivre pour les principaux intéressés. Pour les enfants, elle peut être vécue comme un traumatisme. La façon de leur annoncer, si l’on s’y prend mal, peut avoir des conséquences désastreuses, et ce pendant plusieurs années. Choisir les bons mots est indispensable à leur équilibre.
Le premier message à faire passer, et on ne le rappellera jamais assez, c’est qu’ils ne sont en rien responsables de la situation. Une séparation, c’est un problème d’adultes. Des adultes qui ne peuvent plus vivre ensemble parce qu’ils ne sont plus heureux tous les deux, mais qui aiment toujours autant leurs enfants, qui eux n’ont rien à voir avec ce qui se passe. Certes, c’est une situation qui va être difficile à vivre pour tout le monde, mais qui au final sera moins pénible pour chacun.


Des liens indéfectibles

Il est impératif que les enfants comprennent la différence entre sentiments amoureux  et amour filial et fraternel. Les premiers ne sont, malheureusement, pas forcément éternels, les seconds ne peuvent être défaits. Même s’ils ne vivent plus sous le même toit que Papa ou Maman, rien n’entamera l’amour qu’ils ont les uns pour les autres. Une image qui peut les aider, c’est de leur rappeler que leur père et leur mère seront plus tard les grands-parents de leurs propres enfants. Image qui leur permet de visualiser les liens indéfectibles au sein de la famille. On divorce entre parents, on ne divorce jamais de ses enfants.
 
Rester co-responsables de leur vie

Autre point rassurant et important pour vos enfants, c’est qu’ils comprennent que leurs deux parents vont continuer à les soutenir chacun de leur côté, même s’ils sont séparés. Y compris en surveillant leurs devoirs par exemple, même si c’est à tour de rôle. De même, ils s’attendent à ce que leurs deux parents s’impliquent dans leur éducation et dans les règles de vie qui leur sont fixées. Des règles qui ne doivent pas trop changer une fois la séparation effective, pour leur conserver des repères rassurants.
 
Des « enfants de l’amour »

Il est primordial de rappeler à vos enfants que vous vous êtes profondément aimés avec votre conjoint(e), et que c’est pour cette raison que vous avez décidé de les avoir. Qu’ils sont donc des « enfants de l’amour », qui ont été désirés, et que malgré la fin de l’histoire entre leurs parents, rien en pourra changer cet état de fait.
 
Ne pas se contredire

Même si vous et votre conjoint(e) n’êtes plus d’accord sur grand chose, essayez au moins de vous entendre sur le discours à tenir à vos enfants. Ils doivent savoir que vous êtes d’accord sur l’essentiel : les règles de vie, la discipline, les devoirs, les sorties, etc. La première étape est évidemment de commencer par l’organisation des semaines, des vacances, des gardes, des visites… Si vous n’êtes pas toujours d’accord sur ces points, tentez de ne pas vous disputer devant les enfants.
 
Choisir le « bon » moment

Même si vous avez déjà évoqué, au cours de disputes, l’idée de vous séparer, tant qu’une décision définitive n’est pas prise, évitez d’en faire part aux enfants. Ces derniers non seulement vont vivre dans l’angoisse, mais ne comprendront plus ensuite ce qui se passe si vous finissez effectivement par vous séparer. Ils risquent de considérer pendant de longs mois que vous finirez par vous remettre ensemble, les entretenant dans une espérance néfaste. Pire, ils penseront qu’ils peuvent jouer un rôle dans votre réconciliation, et risquent de développer un sentiment de culpabilité en voyant que cela ne fonctionne pas. On peut en revanche préparer un enfant en lui expliquant que la relation entre ses parents est devenue difficile, sans pour autant parler déjà de séparation. Et s’il pose alors directement la question, il ne faut surtout pas lui mentir, mais lui répondre qu’aucune décision n’a été prise en ce sens pour le moment.
 
Tous ensemble

Il faut éviter d’avertir un enfant avant un autre, même s’ils sont d‘âge différent. Ils ont besoin de savoir qu’ils sont tous traités de la même façon, surtout dans un moment aussi difficile. Cela leur permettra de partager tout de suite la même peine – et il est normal qu’ils en aient – et d’échanger entre eux, aussitôt l’annonce faîte. Et il est bien entendu tout aussi important que les parents leur en parlent ensemble, et répondent si possible à leurs premières questions tout de suite. Encore une fois sans jamais leur mentir. Si vous êtes sûr que la séparation est définitive, dîtes-leur, ne les laissez pas imaginer que vous reviendrez ensemble. Certes, ça fait mal sur le moment, mais vous serez surpris de voir à quelle vitesse ils intégreront l’information et en accepteront l’idée.
 
Se méfier des « bonnes » réactions

Si vous vous dîtes que, finalement, vos enfants prennent la nouvelle mieux que prévu, méfiez-vous. Il y a certainement une souffrance cachée. Cachée pour protéger l’un de ses parents à qui ils n’ont pas voulu faire plus de peine, qu’ils n’ont pas voulu inquiéter. Mais c’est plutôt le signe d’un problème qui ressurgira plus tard. Même si la vie était devenue difficile au sein du foyer, secoué par des disputes de plus en plus fréquentes, ne croyez pas qu’ils soient simplement soulagés. La douleur est forcément là, tapie, et qui reviendra, notamment à l’adolescence.
 
Se faire aider

En cas de doute, vous pouvez toujours choisir de vous faire aider par un psychologue, qui pourra vous conseiller, voire permettre à vos enfants de s’exprimer devant un tiers, parler plus facilement de leur souffrance. Ce n’est pas une solution miracle, mais un soutien qui peut s’avérer utile, quel que soit l’âge de votre progéniture. Les principaux signes chez votre enfant qui doivent vous alerter et vous conduire à consulter sont :
• Des problèmes à l’école, de discipline ou de travail, alors qu’il n’en avait aucun auparavant.
• De la tristesse, de la déprime, voire de la dépression,
• Du stress, de l’anxiété.
• Des changements d’habitude soudains
• Des troubles du sommeil
• Des signes d’agressivité (source)

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
 

Annoncer la séparation : trouver les mots justes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» maîtriser l'orthographe des mots invariables en 6ème
» La préparation du mort
» Petits mots confisqués
» Pour ma soeur Rose-Marie
» Quelques mots pour toi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Loi de l’Attraction :: Divers :: Newmanity-