La Loi de l’Attraction

La loi de l'attraction est une loi impersonnelle et universelle qui s'applique de la même manière que la loi de gravité, sans aucun jugement de valeur ni distinction entre le bien ou le mal.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Les Dangers du New Age

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5734
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 55
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: Les Dangers du New Age   Lun 28 Aoû - 23:41


Les Dangers du New Age


New Age (Extrait de wikipedia) : “Le New Age (ou nouvel-âge) est un courant spirituel occidental des xxe siècle et xxie siècle, caractérisé par une approche individuelle et éclectique de la spiritualité. Ce courant sert de catégorie pour un ensemble hétéroclite d’auteurs indépendants et de mouvements dont la vocation commune est de transformer les individus par l’éveil spirituel et par voie de conséquence changer l’humanité. Ce mouvement est depuis plusieurs années très répandu aux États-Unis, dans les pays anglo-saxons et européens. Dans son livre Les Enfants du Verseau (1980) qui théorisa le New Age, Marilyn Ferguson définit ce dernier comme « l’émergence d’un nouveau paradigme culturel, annonciateur d’une ère nouvelle dans laquelle l’humanité parviendra à réaliser une part importante de son potentiel, psychique et spirituel ».

Il est aussi le véhicule de concepts proches de certaines écoles philosophiques hindoues ou indiennes et du tantrayana comme l’idée d’une « biologie invisible », d’un corps énergétique subtil, dont font partie l’aura, le corps éthérique et les chakras, centres d’énergies. Le New Age met en avant la notion de guidance intérieure en mettant l’accent sur l’intuition, et parfois en l’accentuant avec des concepts comme celui de pouvoir personnel : « chacun crée sa propre réalité », ou en ayant recours à des entités spirituelles mêlant les caractéristiques des « guides de lumière » traditionnels (les anges) avec des entités supposées issues d’autres plans de conscience, « Maîtres de Lumière » ou « Maîtres ascensionnés » (appelé « divinités » en Inde, les « bouddhas » chez les bouddhistes), etc. Dans ces derniers cas, la représentation populaire en occident de l’image du Christ est parfois utilisée bien qu’il soit devenu dans ce contexte un « principe » ou une « énergie » plutôt qu’une personne.” 

Pour ceux qui ne sauraient pas exactement ce que l’on entend communément par le mot / concept “New Age”, cette “définition” de Wikipedia résume plutôt bien les choses. Maintenant, le “problème” est que souvent, ce terme est utilisé avec une connotation péjorative, souvent associé à tout ce qui concerne les sectes (surtout dans les pays non ouverts à la spiritualité comme c’est le cas en Europe – en Amérique par exemple cela passe mieux car la plupart croient déjà en quelque chose à la base, en l’occurrence au moins Dieu, et donc les anges etc donc cela passe mieux).

De tout temps l’humain a rejeté ce qu’il a n’a pas compris, et le “New Age” n’en est pas une exception. Celui qui est persuadé que la vie n’est qu’un hasard de développement de bactéries et de cellules et que “la vie” n’est simplement qu’ensuite que de survivre dans la société dans laquelle nous serons “par hasard” nés, pour ensuite mourir, sans qu’il n’y ait rien ensuite, n’est pas prêt à comprendre toutes les vérités que le New Age transmet. A cause de la connotation péjorative que le mot a dans les consciences collectives, je n’aime pas vraiment l’utiliser, même si à la base, encore une fois, comme toute chose au départ, ce mot était neutre (comme l’argent, dont l’image a ensuite été salie par l’humain). New Age cela veut dire nouvel âge, et il n’y a rien de plus positif à cette idée qui représente tout simplement l’évolution des consciences. L’avantage du New Age c’est que justement il ne se base pas sur des croyances, comme c’est le cas souvent pour les religions (qui elles aussi ont leurs vérités), mais souvent, le New Age a un lien étroit avec la physique quantique et donc la science, pour appuyer ses concepts (qui pour la plupart ne sont même plus des concepts puisque vérifiés même par notre science actuelle depuis longtemps).

Alors, vous me direz, le titre de l’article c’est : “les dangers du New Age”, c’est donc qu’il doit bien y en avoir, et en effet j’avais envie d’adresser ce sujet important, ce que je vais faire plus bas dans l’article. Mais avant, pour vous aider à pouvoir faire la part des choses entre le “bon” et le “mauvais”, le “vrai” et le “faux” dans ce domaine, ainsi que ses dangers, il convient que nous prenions le temps de dresser la liste de toutes les choses que nous SAVONS vraies à l’heure actuelle sans l’ombre d’un doute, car démontrées par la science (même si le fait qu’une chose n’aie pas encore été démontrée par la science ne fait pas d’elle quelque chose de faux, c’est souvent que c’est simplement que n’avons pas encore réussi à l’expliquer).




Ce que nous savons pour vrai aujourd’hui :

– La théorie de Darwin est fausse – Nous ne provenons pas directement du singe et la version des origines de l’humanité qui nous a été fournie est ERRONÉE. De nombreux chercheurs et scientifiques ont prouvé aujourd’hui que beaucoup d’autres civilisations bien plus développées que l’humain que nous estimions d’origine ont existé bien avant nous. Elles ont existé sur Terre et de nombreux chercheurs s’accordent à dire que l’humain est le résultat de croisements et de manipulations génétiques de plusieurs espèces, y compris de nombreuses espèces extra-terrestres (non humanoïdes et humanoïdes).

– Les Humains de la Terre sont en contact depuis très longtemps avec de nombreuses espèces extra-terrestres. Le gouvernement est en relation permanente avec ces espèces, ce qui est caché au grand public. Voir (parmi des centaines d’autres) ici la vidéo de l’ancien premier ministre de la défense du Canada qui parle ouvertement de ces réalités. De plus en plus de pilotes, de personnes du gouvernements, et de chercheurs parlent à visage découvert désormais de cette réalité car la population ne peut plus rester dans cette ignorance encore trop longtemps.

– Nous vivons dans ce que la physique quantique appelle la “troisième dimension”. Cette dimension physique nous permet d’exister sous forme donc “physique”, dense et matérielle, en 3D, avec un système d’espace-temps. De nombreux chercheurs ont démontré que nous vivons dans une sorte d’hologramme où chacun projette sa réalité intérieure sur l’extérieur (d’où le concept que nous créons notre réalité). Chaque pensée que nous avons émet une fréquence électro-magnétique qui peut être mesurée scientifiquement. Cette pensée se matérialise forcément ensuite sous forme dense, dans notre réalité, qu’elle soit positive ou négative. Au delà de la 3ème dimension, il existe des dizaines et des centaines d’autres dimensions, qui, à partir de la 4ème deviennent “invisibles” à l’oeil nu (yeux physiques). Seules les personnes non bloquées dans leur mental et ouvertes à leur spiritualité peuvent ensuite percevoir ce qui appartient aux autres dimensions, faire des voyages astraux ou projections de conscience.
 
– Notre conscience est située à l’extérieur de notre corps. Notre science a désormais prouvé que la conscience ne se situait pas dans le cerveau mais à l’extérieur du corps, ce qui veut dire que lorsque nous sommes dans le coma ou que nous mourrons, notre conscience continue d’exister – raison pour laquelle les personnes ayant été diagnostiquées cliniquement mortes avec arrêt du cerveau puis revenues à la vie par exemple dans le cadre de NDE (Near Death Experience – Expériences de mort imminentes) sont capables de rapporter absolument tout ce qui s’est passé pendant leur “mort”, y compris dans les pièces d’à côté.




– Il n’est pas nécessaire de “mourir” pour détacher notre conscience de notre corps physique, nous sommes tous dans l’absolu capables de faire des projections de consciences et ce que l’on appelle des “voyages astraux” ou “rêves lucides” où nous pouvons voyager avec notre conscience partout où nous le souhaitons y compris dans d’autres dimensions et plans de conscience. Nous le faisons même chaque nuit pendant que nous dormons.
 
– Nous sommes, et tout ce qui existe, est constitué d’énergie. Nous avons un corps physique mais avant tout un corps énergétique. Cette énergie circule au travers de vortex d’énergie placés de manière alignée et stratégique tout le long de notre corps, au travers de ce que l’on appelle nos “chakras”. Là encore il ne s’agit pas de “croyances” mais de faits vérifiés. Certaines personnes peuvent voir à l’oeil nu les couleurs des énergies des autres, ainsi que leurs “fuites énergétiques”. L’enveloppe d’énergie qui forme une bulle autour de nous est appelée “aura” et beaucoup de personnes sont capables donc d’en voir les couleurs. Ces couleurs peuvent être aujourd’hui photographiées avec des appareils spéciaux.

– La plupart de nos brins d’ADN ne sont pas activés. La plupart des humains n’ont que 2 à 3 brins d’ADN activés, sur les 12 dont nous disposons à l’heure actuelle pour la plupart. La science a toujours appelé les 97% d’ADN non activés le “junk DNA” (ADN poubelle), et c’est tout ce que l’on nous a fourni comme explication. Pourquoi aurions-nous 97% de notre ADN non activé ? Les recherches prouvent qu’absolument tout ce que nous pensons, disons, écoutons, regardons, impacte à chaque seconde notre ADN, et que notre programmation “génétique” est bien moins importante que ce que nous faisons ensuite de notre corps et de nos pensées. Il est désormais prouvé que nous pouvons totalement reprogrammer notre ADN. Egalement, il est prouvé que nous pouvons activer les brins manquants (en sélectionnant nos pensées, nos mots, en augmentant notre taux vibratoire, en supprimant tout élément toxique dans notre alimentation et mode de vie) et que la nouvelle génération d’enfants qui naissent aujourd’hui, certains ont déjà eu une mutation de leur ADN avec un ADN à 3 hélices au lieu de 2 (enfants beaucoup plus sensibles, éveillés, conscients). Nous savons également que beaucoup de nuisances sont utilisées contre les humains pour maintenir leur ADN inactivé (Malbouffe, produits toxiques, aspartame, glutamate, vaccins, chemtrails, etc… et tout l’impact négatif volontaire sur les consciences humaines pour les maintenir dans la peur : films et jeux violents, journaux télévisés et émissions basés sur la peur et/ou “abrutissant”, hypersexualisation des femmes et des enfants et incitation à l’inconscience et à la débauche par l’industrie de la musique et du divertissement etc…). Parallèlement, tout ce qui touche à la spiritualité, aux médecines alternatives et naturelles, à l’éveil des consciences ou aux théories conspirationistes / ufologie  est volontairement ridiculisé dans les médias auprès de la masse pour ne pas que l’être humain s’éveille à sa réelle nature, à la réalité de la manipulation du monde dans lequel il vit, et surtout à son véritable pouvoir.

La liste peut s’étendre encore mais je dirai que les choses principales à retenir comme vérités vérifiées sont celles-ci. On pourrait par exemple rajouter bien-sûr à tout cela les preuves que l’âme choisit consciemment son incarnation (selon son niveau de conscience et les leçons qu’elle a apprendre), avec tous les témoignages dans le monde que nous avons à ce sujet, etc. mais je m’en suis contenue aux faits prouvés à l’heure actuelle par notre science, pour les plus sceptiques.

Ce qui est donc malheureux et erroné c’est d’entendre encore à l’heure actuelle beaucoup d’humains dire ou penser lorsqu’ils entendent parler d’une de ces vérités, qu’il s’agit de “concepts New Age”. Non, nous n’en sommes plus au stade de concepts ou de théories, et la science (grâce à des chercheurs indépendants et non corrompus bien sûr) prouve et explique de plus en plus justement tout ce qui auparavant n’était que des “concepts” ou des théories en les rapprochant de la physique quantique pour pouvoir les expliquer (ainsi qu’en étudiant en profondeur les millions de témoignages dont nous disposons à travers le monde actuellement).

Et ce sera la même chose pour tout le reste des “théories” que nous ne comprenons pas encore… la bilocation, la téléportation, la télépathie, voir les entités d’autres dimensions ou planètes et y voyager même sans vaisseau, etc. Un jour, cela sera considéré comme normal, et non plus comme farfelu, tout comme c’était rejeté à l’époque d’imaginer que la terre puisse être ronde, et qu’un jour on pourrait appuyer sur un bouton et capturer la réalité dans une petite boîte en souvenir (photographie). A chaque époque, l’humain a toujours fait la même erreur : croire que ce que sa science n’a pas encore prouvé n’existe pas et est farfelu (et doit donc être rejeté – en décidant souvent de tuer ceux qui proposaient justement ces nouveaux concepts). Il a reproduit ces erreurs tout au long de son évolution et des époques, et pourtant il continue toujours sans tirer de leçons de ce type de mode de pensée qui fait que nous n’évoluons absolument pas à la vitesse où nous le pourrions.




La recherche de la vérité

Quand on commence à vivre des symptômes d’éveil spirituel, ou que l’on est hypersensible, ou que l’on a les symptômes par exemple des enfants indigo, il est normal que nous tentions de trouver des réponses à ce qui se transforme souvent en mal-être. Notre société actuelle refusant et ridiculisant totalement encore une fois tout ce qui touche à la spiritualité (en mélangeant souvent les termes et en l’associant au “paranormal” sur fond de fantômes et maisons hantées à travers des émissions volontairement ridicules, chose qui n’a rien à voir avec la réalité), fait que toutes les personnes éveillées spirituellement ou ayant certains “dons” ou capacités spirituelles se rejettent très souvent (étant rejetées elles-mêmes souvent dès l’enfance même par leur famille).

Ces personnes là trouveront souvent leurs réponses dans les livres, et auprès d’enseignants spirituels, passés ou présent, qui émergent forcément de plus en plus car de nouvelles consciences sont envoyées ici sur Terre pour justement participer à cette éveil des consciences à grande échelle comme l’humanité n’a jamais encore connu. Nous voyons que de plus en plus de gens s’intéressent à la spiritualité, au développement personnel, aux autres civilisations, à l’ufologie, à la physique quantique, aux théories conspirationistes (ils ne veulent plus croire d’emblée aux versions officielles). Ce “nouvel âge” correspond à ce que les Mayas annonçaient, par rapport à la fin du Monde en 2012. Ce n’était pas dans le sens que les médias nous le présentaient, avec une catastrophe planétaire le 21 décembre 2012, non, plutôt l’annonce de cette nouvelle énergie dans laquelle l’humanité allait rentrer, avec un éveil des consciences et des ADN qui allaient s’activer de plus en plus. C’est ce que l’on appelle “le nouveau paradigme”. Ces nouvelles consciences ne peuvent plus maintenant supporter l’ancien système dans lequel nous avons vécu jusqu’à présent, basé sur la peur, le mensonge, le pouvoir, et la destruction. L’humanité souhaite quelque chose de différent maintenant et c’est ce qui est en train de se mettre en place grâce à toutes les consciences qui se sont incarnées pour faire évoluer les consciences et aider les autres humains à se réveiller à leur vraie nature.

“Guru”

Alors, bien sûr que comme dans tout domaine, il existe des personnes mal intentionnées qui vont souhaiter abuser des autres. Il y a des gens qui abusent de la crédibilité et de la faiblesse des autres dans absolument tous les domaines qui existent : la Banque, le secteur automobile, le secteur de la Mode, le tabac, l’alcool, l’alimentation, on peut dire vraiment tout ce qui nous entoure. C’est donc normal que le secteur de la spiritualité ne soit pas épargné. Au contraire, il est un terrain “facile” pour les mal intentionnés puisque par définition les personnes qui s’intéressent à tout cela sont 1) soit en souffrance 2) soit en recherche de réponses 3) ont un état d’esprit ouvert 4) sont souvent sensibles et empathiques 5) ont souvent besoin d’aide. C’est donc par définition un terrain parfait pour un menteur ou un manipulateur ou ce que l’on appelle les “faux guru”.




Le problème est que même si dans les autres domaines, des millions de gens se font arnaquer ou manipuler chaque jour (chaque fois qu’ils achètent de la nourriture industrielle bourrée de produits chimiques, des cigarettes, des vêtements de marque hors de prix qui leur donnent l’impression d’être important, donner leur vie à un travail pour une entreprise qui se fout totalement d’eux et qui les utilisent comme des pions jusqu’à les épuiser physiquement et moralement, etc), personne ne va traiter les banques ou les industriels de guru ou de manipulateurs ou les condamner, les gens continuent toujours à consommer pareil et à aller dans leur sens. Par contre, dès qu’il s’agit du domaine de la spiritualité, si l’on découvre une seule histoire de secte ou de “faux guru”, on va remettre en question absolument TOUT ce qui concerne la spiritualité. 1 pas en avant, 10 pas en arrière. C’est cela qui est souvent très ironique, c’est que ce sont les personnes qui pensent que tout ce qui touche à la spiritualité c’est entrer dans une secte, alors qu’eux même sans s’en rendre compte font partie d’un système basé justement sur la manipulation des consciences. La spiritualité et le “new age” encouragent justement à se sortir de ces chaînes de la société, et de redécouvrir notre vrai nature et notre vrai pouvoir.

Le terme “guru” est comme le terme “New Age”, ils ont été salis par l’humain qui leur a petit à petit donné une connotation négative. Mais à la base, “guru”, veut dire “celui qui transmet le savoir”. Oui, il y a des personnes qui sont nées pour enseigner aux autres, c’est une réalité. Et oui, forcément, il y en a d’autres qui vont tenter de se faire passer pour des gens qui savent, et pour certains, il est difficile de savoir qui croire. Tellement d’enseignants, d’enseignements différents, qu’il est normal pour celui qui entre dans le monde de la spiritualité, de se sentir parfois perdu à ne plus savoir quoi penser. Mais il y a des moyens très simples de reconnaître un enseignant de confiance et un enseignant “suspect”.  Les voici :

– Le bon enseignant vous aidera toujours à devenir plus fort vous-même. Il sera là pour vous renforcer, vous rappeler votre propre pouvoir, et non insinuer que lui aurait plus de pouvoir que vous ou serait supérieur à vous, ou vous laisser penser que vous auriez besoin de lui absolument pour évoluer. Le bon enseignant vous aide à réaliser votre propre pouvoir et vous “éveille”, il vous donne des outils de compréhension pour avancer. Si quand vous écoutez ou lisez un enseignant et que vous vous sentez plus forts ensuite, mieux, vous savez que cet enseignant vous aide réellement. Si vous vous sentez plus fragile, voire dépendant, attention. Si une fois que vous suivez un type d’enseignement, vous vous sentez plus mal qu’avant, plus déprimé, attention. (Même si l’éveil spirituel s’accompagne souvent de symptômes de dépression, mais en général cela dit alterné à des périodes de joies intenses. Donc si ce n’est uniquement que de la dépression et que vous avez complètement perdu votre joie, attention).

– Le bon enseignant vous encouragera toujours à écouter vos propres intuitions même plutôt que ce qu’il vous dit. Quelqu’un qui vous demande de l’écouter lui en vous oubliant est suspect.

– Attention à tout enseignant qui se rapproche de vous “physiquement”, avec des gestes, etc.. surtout si cela vous met mal à l’aise. Malheureusement, c’est une réalité au niveau de certains hommes dans ce domaine comme dans tous les domaines où ils sont en position de pouvoir ou d’influence (cinéma, chanson, politique, etc…) – L’utilisation de leur statut peut les inciter à abuser de la gente féminine et le domaine spirituel n’est pas une exception. Attention à ceux qui vont vous parler de sexe tantrique, d’Amour Universel, dans le but de se rapprocher de vous physiquement ou émotionnellement, surtout si cela ne sonne pas juste de votre côté. Ecoutez toujours vos ressentis personnels ! Votre corps vous parle en permanence, c’est souvent que l’on ne l’écoute pas. Ecoutez toujours ce qui vous semble “juste” à vous en tout premier lieu.

– Par ailleurs, il faut comprendre que nous sommes 7 milliards d’âmes et qu’un seul type d’enseignement ou enseignant ne peut correspondre à l’ensemble de la planète, simplement car nous n’en sommes pas au même niveau de conscience, langage, culture, passé, etc. Chaque “vrai” enseignant est ici pour aider un certain niveau de conscience, son propre “panel”. Cela ne veut donc pas dire, lorsque vous croisez un enseignant et que vous ne résonnez pas avec ses enseignements, que c’est un “mauvais” enseignant ou un arnaqueur. C’est peut-être tout simplement que c’est une autre catégorie de personnes et de niveau de conscience qui résonne avec ce type d’enseignement ou de personnalité. Chacun a sa place dans le plus grand plan. Passez simplement votre chemin et inspirez vous des personnes qui résonnent avec vous, tout simplement, sans pour autant critiquer ou juger ceux qui sont là pour d’autres niveaux de consciences. Je le vois personnellement quand j’écris et que je suis guidée à écrire un article, je dois sans cesse m’adapter au champs de conscience précis auquel je dois m’adresser. Je me “branche” sur un certain niveau de conscience et je m’adresse à lui. Je n’écrirai pas les mêmes choses si je me branchais à un autre niveau de conscience.

Les dangers du New Age




Alors maintenant, voici les différents “dangers” qui selon moi peuvent exister et existent une fois que l’on se plonge dans la spiritualité :

– Donner tout son pouvoir à une autre personne (enseignant, “guru”, medium, voyant, etc…) et mettre de côté totalement ses propres intuitions et ressentis car nous estimons que cette personne sait “mieux” que nous. C’est faux. Nos intuitions sont toujours justes et nous pouvons nous faire confiance car notre guidance interne provient directement de notre âme et de nos guides. Nous pouvons passer par des intermédiaires pour nous aider mais cela ne doit en aucun cas remplacer notre guidance interne voire en devenir dépendant et ne plus savoir avancer sans ces aides extérieures, ni ne prendre aucune décision. La spiritualité est sensée nous renforcer et non nous affaiblir. Nous devons être capables d’être inspirés et de reconnaître le mérite ou la valeur de quelqu’un sans pour autant nous dénigrer.

– Mettre de côté tout ce qui concerne le monde physique et matériel pour ne se plonger uniquement que dans la spiritualité. Le physique et la spiritualité sont indissociables et étroitement liés. C’est le gros problème lorsque l’on vit un éveil spirituel ou que l’on est de plus en plus conscient de sa vraie nature, on a tendance ensuite à rejeter le monde physique, le voyant comme une illusion dans laquelle nous n’avons plus envie de participer. Nous sommes attirés par le monde invisible et nous ne pensons plus qu’à cela. Mais si nous sommes venus nous incarner ici dans ce monde physique c’est qu’il y a une raison, sinon nous serions restés “conscience”. Il faut donc réapprendre à apprécier les plaisirs de la vie, de cette magnifique planète et trouver le bon équilibre entre sa spiritualité et son existence physique, ainsi qu’entre son âme et son corps, qui est le véhicule qui nous représente dans cette dimension et qui ne doit surtout pas être mis de côté ou négligé. Il ne faut pas oublier que nous avons tous une mission ici et des choses à expérimenter.

– Un phénomène très courant dans la spiritualité est le symptôme d’attendre un “sauveur”. Que ce soit la resurrection ou le retour de Jesus ou d’un autre prophète qui viendra sauver l’humanité, ou de certaines civilisations extra-terrestres qui viendront nous sauver avec leurs vaisseaux, le danger est d’attendre que quelqu’un vienne nous sauver de quelque chose alors qu’il ne faut pas oublier que nous sommes venus nous incarner ici pour une raison et non pour “attendre” que quelqu’un arrive nous sauver. Nous sommes tous ici acteurs de notre réalité et acteur de ce Monde et nous avons tous un rôle à y jouer. Personne n’est venu ici pour “attendre” quoi que ce soit est être simplement spectateur. A chaque instant nous pouvons agir pour être le changement que nous voulons voir dans le Monde. C’est même ce que nous sommes venus faire ici.

– Vouloir appliquer certains enseignements spirituels même quand cela va à l’encontre de nos propres émotions. Par exemple, le concept de “l’amour inconditionnel”. Nous avons lu des livres et des livres sur le sujet et nous culpabilisons de ne pas arriver encore à aimer inconditionnellement tous les êtres de cette planète, y compris les pires ordures. Alors, le danger est de se mentir à soi-même et d’accepter des choses que nous n’accepterions pas normalement ou que nous ne devrions pas accepter, mais sous couvert “d’amour inconditionnel”, parce que nous pensons que c’est ce que nous “devrions” être capable de faire (ce qui fais que nous finissons par nous laisser marcher complètement sur les pieds, et par tout accepter, car dans notre tête nous devons être dans l’amour inconditionnel ce qui veut dire tout accepter, ce qui est faux). Tout cela encore une fois en négligeant notre guidance interne qui est là pour nous dire “ceci n’est pas JUSTE”, ou “ceci n’est pas NORMAL, tu ne dois pas accepter cela”. En aucun cas encore une fois, un concept ou enseignement spirituel ne doit être plus important que notre propre guidance interne. Dans ce cas aimer inconditionnellement cela ne veut absolument pas dire tout accepter. On peut aimer et pardonner aux gens mais sans avoir à vivre avec eux ou à les fréquenter de près. L’amour inconditionnel ce n’est pas donner à l’autre plus d’importance et d’amour qu’à notre propre personne, ni d’accepter des choses qui empiètent sur notre propre bien être, en aucun cas ! Même Buddha a déjà tué quelqu’un ! Parce que cette personne a essayé de le tuer. Il n’a pas dit “Je t’aime inconditionnellement, vas-y, tu peux me tuer mon frère” !

– Faire attention de ne pas tomber dans les “clichés” ou dans les “extrêmes” du New Age. Ce n’est pas parce que vous êtes spirituels et éveillés à votre vraie nature et à la réalité de ce Monde que vous devez tout abandonner de votre ancienne vie ou des choses de ce Monde encore une fois. Vous n’êtes pas obligés non plus de suivre le moule des communautés spirituelles où il faut avoir encore une fois un certain look, une certaine façon de s’habiller, mettre un turban sur la tête, s’habiller en hippie ou laisser tomber le maquillage. Ne faites cela que si cela VOUS correspond et vous fait vraiment plaisir, mais pas pour être accepté ou entrer encore dans une autre case alors que vous avez tout fait pour sortir d’une autre. La spiritualité c’est avant tout être en alignement avec soi-même et on peut tout à fait être très spirituel et être passionné de technologie, de mode, ou de maquillage.




– Votre joie doit toujours être votre repère. Si en suivant tels enseignements spirituels vous remarquez que vous avez perdu votre joie et que vous n’êtes plus la même personne (en regardant vos photos d’avant par exemple et en voyant la différence), alors vous savez que ce n’est pas pour vous. Nous savons que tout n’est pas rose et qu’il est impossible d’être 24h/24 dans la joie, mais l’âme et nos guides nous guident à travers la joie et si nous ne ressentons plus de joie du tout à aucun moment alors c’est que nous faisons fausse route (et que notre façon de penser n’est plus en adéquation avec notre âme). C’est qu’il y a quelque chose à changer soit dans les enseignements desquels nous nous inspirons soit dans notre façon de voir les choses.

– Attention à tous ces stages qui vous promettent monts et merveilles : de rencontrer votre flamme jumelle, d’attirer l’abondance en 10 jours, etc… Certains peuvent être justes mais attention en général à tout ce qui paraît vraiment “gros” ou “cliché” ou trop marketing.

– Tomber dans l’égo spirituel : se sentir supérieur à toute conscience que l’on estimera “inférieure” ou se sentir supérieur car on est un “enfant indigo” ou autre terme (nous sommes tous des mélanges spéciaux avec des facultés spéciales et en aucun cas celui qui a une mission particulière doit se sentir supérieur aux autres, au contraire il est là pour aider).

– Et pour finir, bien sûr, tout groupe ou mouvement qui vous demande de faire des réunions étranges, des rituels étranges, d’utiliser des drogues, des produits suspects, cela doit vous mettre en garde. Il n’est pas nécessaire d’utiliser quoi que ce soit comme rituel ou comme substance pour accéder à son âme et conscience. Tous ceux qui vous diront que c’est le seul moyen mentent. Si vous voulez faire des expériences chamaniques ou autre, assurez-vous d’être vraiment bien entourés et en présence de personnes qui savent vraiment ce qu’elles font. Idem pour la voyance, n’y ayez recours que pour des questions vraiment importantes pour lesquelles vous êtes bloqués et souhaitez de l’aide, et n’allez voir que des personnes que l’on vous a conseillé, pour leur qualité et honnêteté. Malgré leur réponse, écoutez toujours votre intuition pour voir si cela sonne juste ou non en vous.

Conclusion

La conclusion de cet article je dirai est que Non, tout dans le “New Age” n’est pas n’importe quoi, encore une fois, c’est un terme dont la connotation a été salie par les sceptiques, ou par les charlatans qui ont nuit aux vrais enseignements et aux vérités qui régissent ce Monde. Et de l’autre côté, Oui, c’est un domaine où il est facile de tomber dans les extrêmes, et qui connait de nombreuses distorsions, ou dans les croyances erronées encore une fois, et l’abus de pouvoir ou de confiance. Mais il n’y a pas de quoi avoir peur, tant que l’on garde son esprit clair, et que l’on est connecté à son coeur et à ses intuitions, et que l’on fait preuve de discernement. On peut aussi continuer à faire appel à notre “logique” et s’écouter si quelque chose ne nous correspond pas. Mon conseil est de prendre ce qui résonne avec nous, dans tout, et de laisser le reste. Aucun enseignant n’est parfait ni ne détient la science infuse, nous avons tous à apprendre entre nous. Ecouter ses intuitions, mais aussi suivre sa joie, car perdre totalement sa joie est le signe que quelque chose n’est pas pour nous. Toujours faire des choses qui nous inspirent profondément, et non parce que nous nous sentons obligés de les faire ou pour suivre une tendance ou un groupe. Il n’y a pas qu'”une seule façon” d’être “spirituel”. Il y a autant de façons que d’êtres humains (et même non humains). Beaucoup de gens sont réellement mis sur notre chemin pour nous guider, nous aider. Ne laissons jamais par conséquent les charlatans nuire ou salir ceux qui sont réellement là pour faire le bien et éclairer. Ne généralisons aucun domaine, quel qu’il soit. Et encore une fois, gardons un état d’esprit ouvert, tout en restant ancré, en s’écoutant, en allant à notre rythme et en suivant ce qui nous procure de l’enthousiasme, de la curiosité, en allant là où notre âme veut nous emmener, pour notre plus grand bien et pour le plus grand bien de l’humanité.
(source)

Laura Marie

"Tout ce qui est considéré comme spirituel,
métaphysique ou paranormal,
n’est généralement que de la physique que nous n’avons pas encore comprise”.

Nassim Haramein

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5734
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 55
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: Les Dangers du New Age 2 - Les Déviations Dangereuses des Enseignements Principaux   Mar 29 Aoû - 0:23


Les Dangers du New Age 2

Les Déviations Dangereuses des Enseignements Principaux

Avant de commencer la lecture de cet article, je vous précise qu’il a été écrit pour parler des “déviations” du New Age et du milieu spirituel, non pas pour dénoncer le New Age ou la spiritualité en général, puisque tous mes articles et mon travail consistent justement à éveiller les consciences sur la vraie nature de l’être humain, son pouvoir et ses capacités, qui est aussi le message principal des communautés spirituelles qui apportent bien évidemment énormément à la conscience humaine. Mais les déviations et les dangers existent et cet article a été écrit pour aider ceux qui ont pu se perdre dans ces déviations, car je le vois chaque jour au travers des messages quotidiens que je reçois ou des consultations que j’ai pu faire et parfois les conséquences sont TRÈS graves. La vérité ne me rendra pas populaire auprès de la communauté spirituelle mais je me devais d’écrire ces pièges trop graves pour ceux qui tombent dedans. Ma conscience ne peut se taire face à la souffrance d’autrui, et je pense que c’est cela la véritable compassion, préférer être vrai plutôt que d’être populaire ou aimé.

Laura Marie


Ils ont commencé par mettre en place des “religions”. Ils ont détourné les messages des êtres venus sur Terre pour apporter des vérités importantes. Aucun de ces êtres ne s’était proclamé comme étant Dieu ni comme étant au dessus des autres. Ils étaient tous venus pour faire comprendre aux humains qu’ils étaient tous, Dieu. Mais quel meilleur moyen pour faire en sorte qu’un peuple s’élimine et s’extermine de lui-même, que d’inventer des religions distinctes, des dogmes dans lequel il faut entrer pour être accepté et pour beaucoup, gardé en vie. Ils ont perverti les messages des plus grands, pour les détourner à leurs avantages pour ainsi contrôler l’humanité toute entière, chacun dans sa case, chacun suivant son propre Dieu, en ne comprenant pas qu’ils sont eux-même ce Dieu invisible qu’ils vénèrent. Pour défendre leurs dieux invisibles, certains humains sont prêts à tuer de leurs propres mains ces autres parties de Dieu, leurs frères humains pour des croyances. Ils sont prêts à sacrifier en masse des animaux. Mais quel Dieu, de pureté et d’Amour pourrait réclamer le sacrifice d’êtres innocents et voir tant de sang couler sur sa planète et dans les mains de ses “fils” ? La véritable lumière peut-elle réclamer le sang ? La véritable lumière peut-elle exiger la vénération, la soumission et le sacrifice de ses semblables ?
 
Seuls des individus ayant voulu pervertir le réel message de ces prophètes ont pu créer de tels dogmes et emprisonnements pour la conscience humaine. La conscience humaine ne peut se limiter à un territoire, à une “religion”, à des “croyances”, à la vénération d’un seul “Dieu” et de surcroît extérieur à elle-même, car la conscience humaine est infinie, aussi vaste que l’univers et qu’elle est elle-même l’univers, simplement l’ombre d’un instant incarnée sous forme physique…

Puis ils ont crée la “Matrice”, car avec le temps, les religions ont eu de moins en moins de succès. 2014 années après Jésus Christ, on se tue toujours entre nous, pour des questions de croyances, de territoires, d’argent, de pouvoir. La matrice nous formate depuis l’enfance, à travers la télévision, les médias, les cultures, les traditions de notre pays, “ce que l’on fait depuis la nuit des temps” car il est hors de question de remettre en question l’ordre établi (faire la guerre, massacrer des animaux, maltraiter les femmes, la science comme vérité absolue, les domaines de la Santé et de la Justice pervertis…). Aujourd’hui, la chose la plus importante pour un être humain, c’est “d’être comme tout le monde”. L’humain qui se sent différent vivra comme dans un enfer où bien souvent dépression et idées suicidaires traverseront sa réalité, dans une société rejetant tant la différence, l’éveil, et l’ouverture d’esprit. La sensibilité, la pureté, la beauté sont des valeurs qui seront ridiculisées, rejetées, bafouées au maximum afin que l’humain qui veuille créer le beau se sente anormal, afin que l’humain sensible soit rejeté et ridiculisé, voire hospitalisé, et afin que la pureté soit tellement non présente qu’on ait même oublié ce qu’elle était, remplacée par une noirceur tellement dense et tellement ancrée que la plupart baignent dedans sans même ne plus s’en apercevoir…

L’avidité, la soif de pouvoir et de domination, ainsi que la perversion de la vraie nature de l’être humain ont remplacé beauté, pureté et sensibilité, où l’être humain a été entraîné à se déconnecter totalement de sa Source. Il est comme un véhicule sans GPS laissé sur une route non balisée, livré à lui-même, et propice à tous les plus grands pièges de ceux qui n’ont qu’une seule idée en tête : utiliser ces âmes perdues comme des esclaves et des pions. D’abord, ils les coupent de la Source, avec un formatage mental et émotionnel dès la naissance; puis, avec l’alimentation artificielle et chimique, les médicaments et autres substances qu’ils rendront exprès “cool” et “populaires” pour que l’humain s’auto-détruise de son plein gré, sans même avoir à lever le petit doigt – simplement à récolter les fonds.
 
Quel est le but de tout cela ? Et bien, tout simplement de maintenir l’humain le plus “petit” possible. Maintenir l’humain dans la médiocrité, la souffrance, l’autodestruction, le sentiment d’impuissance, et l’inconscience.

Est apparu un autre “courant”, qui se voulait en dehors des religions : le New Age (le mouvement “Spirituel”). Des maîtres spirituels sont apparus à toutes les époques pour apporter des enseignements. Mais quel danger si les humains s’éveillaient à leur vraie nature, infinie, si puissante qu’elle est instoppable, immortelle ? Il faut créer un autre dogme, il faut créer un autre formatage pour empêcher les âmes de se reconnecter par ce biais là aussi. Alors ils ont perverti aussi la spiritualité. Des “faux guru” sont apparus pour semer encore plus la confusion, pour détourner les vrais messages et pour affaiblir encore plus la race humaine, maintenue à nouveau dans un état de dépendance et de petitesse. Ils ont fait en sorte que tout ce qui touche à la “spiritualité” soit tourné au ridicule auprès des “masses”, afin de les éloigner d’une éventuelle chance de s’éveiller à leur vraie nature. Et ils ont fait en sorte de créer une autre “matrice” au sein même de la “matrice”, pour que ceux qui s’éveillent à la première matrice, tombent dans une autre… mais bien plus insidueuse car on pense venir pour y trouver un sauveur, du réconfort, des réponses, et au final on peut en ressortir encore plus confus, déconnecté et affaibli… (en particulier si on tombe dans les pièges décrits ci-dessous).




La Spiritualité dans l’inconscient collectif est désormais synonyme de “secte” ou d’une énième religion. A tort, et à raison… A tort, car la spiritualité c’est simplement se reconnecter à sa vraie nature, multidimensionnelle, existant sur différents plans, physiques et invisibles, tangibles et intangibles; c’est se débarrasser de tous nos schémas destructeurs et basés sur l’ego “négatif”, c’est s’ouvrir à d’autres réalités (vie dans d’autres dimensions et sur d’autres planètes), c’est tout simplement élargir son champ de conscience. Et à raison, car une fois qu’on a mis le pied dedans, on se rend vite compte des nouveaux “codes” qu’il faut adopter si l’on veut être considéré comme véritablement “spirituel” auprès de ceux qui sont déjà présents dans cette communauté… On s’aperçoit rapidement qu’il faut à nouveau correspondre à un “moule”, à une autre forme de formatage, avec de nouveaux codes de conduite, de façons de parler, de styles de musiques à écouter, de façons de s’habiller, d’alimentation, d’endroits où partir en voyage, d’activités à faire, de livres à lire, de guru à suivre.. et que toute personne ne correspondant pas à l’un de ces critères sera jugée négativement voire exclue de cette nouvelle “matrice”.

N’ayons pas peur de le dire, le domaine de la “spiritualité” s’est tellement démocratisé et est devenu tellement populaire ces dernières années que maintenant il est devenu également une “mode”, un autre moyen de ressentir son appartenance à quelque chose, en dehors de la matrice et des religions, mais sans se rendre compte que l’on applique les mêmes systèmes, jugements et comportements destructeurs que dans les deux autres… Encore une fois, ne quittons pas une matrice pour entrer dans une autre, et surtout, ne reproduisons pas les mêmes erreurs que nous effectuons ailleurs !

Non, “être spirituel” cela ne veut pas obligatoirement dire s’habiller en guenilles, ne plus s’épiler, ne plus se maquiller, ne plus prendre soin de soi, faire du yoga, se nourrir de prana, faire des calins aux arbres, dire Namasté, boire de la spiruline, faire des retraites où l’on ne parle pas pendant 3 semaines, faire voeu de chasteté, être pauvre, sentir le patchouli, mettre de l’encens chez soi, méditer, dire “ommm”, et utiliser les termes “amour inconditionnel”, “ego”, “lâcher-prise”, “enfant intérieur”, et “focalises-toi sur le positif” à chaque fois qu’on le peut, peu importe la question posée ou le sujet évoqué. Pendant combien de temps encore allons-nous subir cette image dans l’inconscient collectif ? A partir du moment où l’on répète les mêmes choses que les autres et que l’on fait les choses pour correspondre à un “moule”, alors on sait qu’on est entré dans une autre matrice, on a été à nouveau formaté, on répète les mêmes erreurs, on s’éloigne à nouveau de qui on est vraiment, et on va totalement à l’encontre de la VRAIE spiritualité, qui est celle de l’authenticité et non de l’apparence. C’est tout à fait OK pour ceux qui aiment réellement cela, mais il ne peut y avoir qu’une seule façon d’incarner sa spiritualité (la reconnection avec soi), et il y en aura forcément autant que d’êtres humains.

C’est dans la nature profonde de l’être humain que de vouloir se sentir appartenir à une communauté, et la communauté spirituelle semble être la communauté “idéale” puisqu’elle nous promet “amour inconditionnel”, “compassion”, et “absence de jugement”: l’opposé tout ce que nous avons fuit de l’autre “matrice” et espérions ne jamais plus revoir. Normal que nous soyons séduits ! : “Enfin, tous mes soucis vont disparaître, tout le monde va me comprendre et m’aimer, je vais me faire plein d’amis, je vais être dans le rire et la joie et l’innocence tous les jours et ne plus jamais rencontrer quoi que ce soit de “négatif” ou de contrariant car tout le monde est beau et gentil ! Et puisque tout est paix et Amour, Namasté !” 

Oui, vous venez certainement de sourire car vous êtes peut-être passés par là et vous vous reconnaissez, ou vous avez été témoins de personnes étant tombées dans le “panneau”. La vérité est que les mêmes schémas humains existent dans ce domaine, simplement ils sont plus durs à repérer car ils sont plus “édulcorés” et “enrobés”. On se juge non seulement encore sur nos apparences, mais en plus sur notre “niveau d’éveil”, “niveau spirituel”, “capacités extra-sensorielles”, en clair, on recommence encore et encore les mêmes erreurs… Au final, on se perd à nouveau dans une seconde matrice qui chaque jour nous formate un peu plus pour enfin ne plus savoir du tout qui nous sommes… ne plus savoir ce que l’on aime, n’aime pas, ce que l’on ressent, veut, ne veut pas, pour être devenu si neutre, invisible et faible psychologiquement que nous ne sommes pour le coup plus du tout une menace pour le système, ni pour la 1ère matrice, ni pour la 2ème, car nous sommes tout simplement et clairement : désactivés. Au lieu de s’être reconnectés à la Source (notre conscience supérieure) nous nous sommes au contraire totalement déconnectés pour suivre des enseignements extérieurs au détriment total de nos propres ressentis, mais surtout, pour correspondre à un moule, pensant que ce que nous étions n’était pas ok. Autrement dit, on en revient toujours au même, nous tentons de “paraître spirituel” pour être accepté par la communauté spirituelle, car nous ne voulons pas risquer d’être aussi rejeté que nous l’avons été dans la 1ère matrice… Car si nous ne sommes pas non plus acceptés dans la communauté spirituelle, où irons-nous ?…

Cela demande un courage énorme d’oser être pleinement soi, être assez fort mentalement et émotionnellement pour être totalement différent surtout dans une communauté aussi “formatée” que la communauté spirituelle (idem pour les religions). Je pense que si les enseignants spirituels / Emblèmes de Dieux du passé pouvaient revenir et nous parler aujourd’hui (cette fois-ci directement, sans que leurs paroles soient détournées), la première chose qu’ils nous diraient serait : “Mais pendant combien de temps encore allez-vous essayer de nous ressembler ou de vouloir que tout le Monde nous ressemble, au lieu d’être pleinement VOUS et de les laisser être pleinement EUX, et de remplir le rôle que VOUS êtes sensés remplir sur Terre ? Pendant combien de temps encore allez-vous chercher à vous noyer dans une masse, à être le plus neutre et invisible possible, d’aduler des personnages externes et de leur donner tout votre pouvoir, au lieu d’explorer votre propre grandeur ? Pendant combien de temps encore allez-vous cultiver l’idée que nous avons besoin d’être adulés et servis, au point de renier vos propres semblables et même votre propre personne ? Pendant combien de temps encore allez-vous maintenir l’idée que vous devez rester petits, si petits, pauvres et misérables comparé à la grandeur de Dieu au lieu d’INCARNER la grandeur de Dieu ! Pendant combien de temps allez-vous condamner la beauté et la féminité sous prétexte que certains humains ont décidé, pour pervertir et détruire votre société, qu’elles n’étaient pas pures ou pas “spirituelles” ?

Pendant combien d’années encore allez-vous encourager tous ces dogmes et toutes ces croyances qui détruisent des millions de gens ? Pensez-vous réellement, que c’est cela, la VIE ? La Spiritualité ? La spiritualité doit être l’expansion de la vie en vous… son exacerbation… sa libération, et non sa restriction ! Pendant combien de temps encore ? Humanité, Réveillez-vous !!!”

Il est temps maintenant de passer en revue toutes les déviations des enseignements spirituels les plus connus et de voir dans quelle mesure ils peuvent détruire / mettre en danger.

Enseignement N°1 : Se détacher de son Ego

La déviation dangereuse de cet enseignement est : Passer à la place dans “l’ego spirituel” – et/ou se perdre et ne plus avoir aucune personnalité (devenir “vide”, sans “vie”).

C’est l’enseignement principal de la spiritualité : Nous devons réaliser que nous ne sommes pas ce corps physique, mais un être multidimensionnel qui existe sur différents plans, que nous avons choisi notre incarnation, que notre âme est immortelle et que nous ne sommes pas cette identité. Jusque là, tout va bien. Le problème intervient, comme j’en ai parlé en détail dans cet article, quand l’égo “normal” est camouflé au profit d’une nouvelle forme d’ego : l’ego spirituel. L’humain dans l’ego spirituel compare sa spiritualité et son niveau de conscience par rapport aux autres, il condamne celui qui est différent, il condamne celui qui n’emprunte pas le même chemin que lui, et surtout, son élément de comparaison est toujours les clichés des “maîtres spirituels” ou religieux qui ont existé auparavant. Il basera son quotidien à faire en sorte de correspondre au maximum à cette idée de la spiritualité, et préférera plus que tout avoir une “apparence spirituelle” plutôt que d’incarner réellement la vraie spiritualité (vraie spiritualité dans le sens “celle qui se vit”). Etant donné qu’il est confiné dans ses croyances et dans ses dogmes, il rejètera toute personne qui ne rentrera pas dans ces cases. Il jugera chaque individu qui osera être différent, comme étant “dans l’ego”, parce qu’il prend soin de son corps par exemple, parce qu’il s’habille à la mode, ou parce qu’il fait une activité qui ne rentre pas dans les cases des activités communément dites “spirituelles”. Ainsi, le nouvel arrivant dans les communautés spirituelles commence à culpabiliser de faire du tennis, ou de danser le Hip Hop. Il commence même à culpabiliser de mettre sa vraie photo de profil sur Facebook ou sur son site internet alors que tous ceux qui se disent “spirituels” ont à la place une photo d’un archange ou d’une fleur, car “eux sont humbles et ne sont pas dans l’ego”. Ils ne sont tellement pas dans l’ego qu’ils en sont devenus invisibles. Pire, ils se renient. lls vivent tellement dans un Monde “invisible” que la moindre chose “physique” et “terrestre” est devenue pour eux synonyme d’ego ou de non spiritualité. Ils sont tombés dans le piège. Ils ont renié la VIE. Ils vivent comme s’ils étaient des esprits, donc morts, mais en étant vivants !

Voici un court extrait sur l’égo spirituel par Eckart Tolle qui m’a été envoyé à la suite de la publication de cet article et que j’insère donc ici car il correspond exactement au point que j’ai évoqué ci-dessus !


Au coeur de l'égo
Eckhart Tolle


 
Enseignement N°2 : Le non Jugement

Déviation dangereuse de cet enseignement : Devenir une proie facile à l’abus.

Qui a vu pires jugements que dans les communautés spirituelles ? On ne va pas passer par quatre chemins, aucune communauté ne juge plus que les communautés spirituelles et religieuses, ces mêmes communautés qui prônent justement le non-jugement. Ca, c’est la première déviation de l’enseignement réel de base, qui est de ne pas juger “hâtivement” les autres sans s’être mis dans leurs chaussures, et parce qu’on ne peut pas connaître leur “chemin de vie”. Maintenant, la 2ème déviation est que, les personnes bien intentionnées qui souhaitent appliquer cet enseignement à la lettre, se déconnectent totalement de leurs ressentis et de leur bon sens, “car il ne faut pas juger”, et ainsi sont les plus propices aux abus en tous genres. Si nous avons eu la capacité de juger, et un mental, c’est bien pour une raison : c’est pour nous éviter de nous faire tuer au premier coin de rue. Notre mental est notre meilleur allié s’il est bien utilisé car il nous permet de créer, de comprendre, de réaliser, d’analyser. Juger est une composante normale, c’est le principe même du fonctionnement du cerveau. Arrêter de juger c’est être mort ou inconscient. Nous pouvons juger, le tout est de ne pas condamner, et ça c’est différent. Nous pouvons juger, ce qui est bon pour nous ou non, et si cela implique des personnes à ne pas écouter ou à ne pas fréquenter, c’est au contraire très sain. Si je me balade dans la forêt pour cueillir des champignons, et que j’en vois un qui est venimeux, je “juge” que ce champignon est venimeux et qu’il ne vaudrait mieux pas que je le mange. Cela fait-il de moi une personne horrible qui juge et qui est dans l’égo ? Et bien c’est la même chose avec les humains. Non, c’est simplement de l’intelligence. La communauté spirituelle s’est perdue dans cet enseignement et on retrouve ainsi des personnes devenues totalement abusées car elles renient leur jugement qui n’est autre que leur guidance interne et se jettent tout droit dans la gueule du loup. Elles en perdent également leur bon sens, leur capacité à prendre des décisions, à agir dans le Monde et pour le Monde, “puisqu’il ne faut pas juger”, elles en viennent à tout accepter, même les situations les plus abusives et deviennent les victimes de ceux qui se réjouissent ainsi de la facilité pour eux de les abuser.

Enseignement N°3 : “Il n’y a pas de bien et de mal – tout est parfait – Tout provient de la Source”

La déviation dangereuse de cet enseignement est : l’apathie (contraire de l’empathie), l’inaction, être une proie facile.

C’est le pire détournement d’un enseignement qui existe, et le pire fléau de la communauté spirituelle. L’inaction est devenue dans la communauté spirituelle le symbole de la plus haute forme d’élévation spirituelle. Toute personne s’indignant d’un fait de société, d’un comportement humain, d’abus, ou voulant changer quoique ce soit dans le Monde “n’est pas dans l’acceptation de ce qui est” et est donc “non spirituelle”. Elle est “encore dans la dualité” et n’est pas “dans le lâcher prise”. Heureusement que tout le monde n’a pas appliqué ces inepties sinon nous en serions encore à se guillotiner sur la place publique le dimanche. Jesus, Buddha, Gandhi et les autres n’étaient vraiment pas spirituels, la preuve ils ont eux-même agit et impacté des milliards de personnes. Heureusement que certains ont agit pour faire avancer le Monde. Pourquoi évoluons-nous ? Parce que certains agissent, dans leurs domaines respectifs, automobile, énergie, internet, sécurité, éducation, santé, protection des femmes, enfants, animaux… heureusement qu’ils ne restent pas chez eux à se dire que “tout est parfait” sinon nous stagnerions en permanence sur notre planète. Ces mêmes personnes sont bien contentes de pouvoir aller au supermarché faire leurs courses, de pouvoir conduire une voiture, de pouvoir se faire soigner par un médecin ou chirurgien quand elles ont besoin, que leurs enfants ne se fassent pas tuer dans la rue, et pourtant, elles ne réalisent pas que si tout le monde pensaient comme cela, elles seraient encore dans les cavernes, puisque “tout est parfait”. Un lion qui mange une gazelle, est-ce “mal” ? Dans l’absolu (et c’est la véritable signification de cet enseignement) Non, par contre, la gazelle a quand même perdu la vie. Et bien c’est la même chose pour nous humains, nos prédateurs ont simplement d’autres formes mais ils sont bien présents. Iriez-vous dans la savane danser devant les lions affamés en chantant Namasté, je nous aime, tout est parfait ! Non, à l’inverse vous allez utiliser votre mental, votre jugement, votre bon sens, pour essayer de faire en sorte que votre vie dure le plus longtemps possible, et vous allez enseigner la même chose à vos enfants et espérer la même chose pour vos proches. Nous ne sommes certes pas que ces corps physiques, mais nous le sommes aussi, et ils sont fragiles, raison pour laquelle nous devons en prendre soin. Un champignon ou un serpent venimeux proviennent eux aussi de la Source, pourtant si vous les approchez, vous êtes morts. Game over. C’est la même chose pour certaines personnes peuplant notre Monde.

La plupart des personnes répétant cet enseignement dans les communautés New Age sans l’avoir vraiment compris n’ont pour la plupart même pas conscience de ce que sont par exemple les sciences occultes, la magie noire, et l’existence des sociétés secrètes, et vivent dans une espèce de “bulle” de déni et d’illusion. Ne pas vouloir accepter le fait qu’il y ait des personnes dans ce Monde (visibles ou invisibles) qui veuillent véritablement détruire, nuire et tuer, ne changera rien au fait que ce soit vraiment le cas. Le nier nous met simplement plus en danger que de le savoir. Ce serait comme dire que l’on préfère aller dans la savane les yeux bandés pour ne pas voir les lions, en espérant qu’ainsi ils ne nous mangent pas…
 
Enseignement N°4 : Ne se focaliser que sur le positif

La déviation dangereuse de cet enseignement est : le Déni.

Sous prétexte que nous créons notre réalité en fonction de notre point de focus et de nos pensées, certains ont décidé de rejeter totalement tout ce qui leur parait “négatif”. Mais un être vraiment conscient ne fuit pas le “mal” ou le “négatif”, il est simplement capable de le regarder en face ou de l’affronter sans que cela le fasse chuter et a compris que l’important était de ne pas y rester trop longtemps. Maintenant, si j’observe la maltraitance animale et que je m’en sers pour agir dans le Monde pour que cela cesse, j’aurais créé effectivement une nouvelle réalité pour les animaux, bien plus efficacement que de renier cette maltraitance et de me focaliser à la place sur le positif : cela s’appelle du déni. Les animaux abusés ne vont pas être sauvés tous seuls, et c’est pareil pour les victimes de toute sorte et pour tous les problèmes dans le Monde. Ce ne sont pas les gens “inconscients” qui vont agir, alors si même ceux qui sont “conscients” n’agissent pas, tout espoir est perdu d’avance. Ce ne sont pas non plus les “extra-terrestres” qui vont venir nous sauver. Seuls les humains qui accepteront de se prendre en main et d’agir concrètement permettront au Monde de se libérer. Contradictoirement, la plupart dans la communauté spirituelle s’accordent à dire que tout est parfait en glorifiant l’inaction, mais de l’autre côté, comptent les jours pour que les extra-terrestres (ou le Christ dans la religion chrétienne) viennent les sauver. C’est étrange, les sauver de quoi puisque tout est si parfait ?

Enseignement N°5 : “Etre dans l’amour inconditionnel”

La déviation dangereuse de cet enseignement est : L’acceptation de l’abus et l’ignorance de sa guidance intérieure.

Pour reprendre les exemples cités ci-dessus, vous aurez beau avoir les yeux bandés dans la savane pour ne pas voir les lions, être dans l’amour inconditionnel de toute création de la Source, dire Namaste, être habillés en Yogi, penser que le bien et le mal n’existent pas; mis à part un miracle : vous serez quand même dévorés. Le prédateur qui souhaite plus que tout vous avoir, n’en a que faire de vos croyances. C’est tout de même logique, peut-on faire plus dans l’amour inconditionnel que Jesus, Gandhi, et tous les autres ? Cela les a-t-il empêché d’avoir été pour la plupart sauvagement assassinés ? Le danger pour les personnes comprenant mal cet enseignement est de tomber dans l’acceptation de l’abus et dans le déni de leur guidance intérieure, lorsque leurs intuitions les préviennent d’un danger. Leur âme à travers les sensations dans leur corps les prévient d’un danger, chez une personne, et au lieu d’écouter leur guidance, elles restent, en se forçant à être “dans l’amour inconditionnel”, parce que c’est ce qu’elles ont lu comme article la veille et que c’est ça “être vraiment spirituel”. Elle acceptent ainsi des situations abusives qui peuvent être très graves, comme la maltraitance, l’abus sexuel, la violence physique, le harcèlement moral, etc, etc. La première personne à aimer inconditionnellement est avant tout nous-même, et cela passe avant tout par apprendre à mettre des limites saines autour de nous, et en aucun cas à accepter l’abus. Etre spirituel ne veut pas dire devenir une “serpillère” qui ne sait plus dire non ou stop quand les choses vont trop loin. Aimer quelqu’un c’est au contraire savoir lui dire quand ce qu’il fait n’est pas acceptable, au même titre que nous le faisons pour les enfants. On peut aimer inconditionnellement nos enfants mais ce n’est pas pour autant que nous allons les laisser faire ce qu’ils veulent dans la maison.

Enseignement N°6 : “Tu créés ta réalité et ce que tu vois à l’extérieur de toi n’est que le reflet de ton intérieur”.

La déviation dangereuse de cet enseignement est : La culpabilité décuplée pour tout ce qui nous arrive, pour tout ce que nous voyons dans le Monde, et l’apathie envers la souffrance des autres (puisque c’est eux qui l’ont créé).

Cette déviation est très destructrice. Certaines personnes sont au bord du suicide car chaque fois qu’elles voient un problème dans le Monde, elles culpabilisent un peu plus. ” Les femmes abusées ? Si je les vois, c’est que j’ai “l’abus” en moi, c’est donc ma faute. Je dois travailler sur moi-même afin de ne plus les voir, comme toutes ces personnes spirituelles qui sont bien, qui méditent et qui sont détachées de tout, “dans la paix intérieure”.” La maltraitance animale ? Si je la vois, c’est que c’est moi qui ai  un problème, me dit la communauté spirituelle. “C’est le chemin de vie des animaux, ils ont choisi cela avant incarnation”. “Ils devaient être bouchers dans une ancienne vie”. 60 milliards de bouchers réincarnés en animaux par an, c’est pas mal (il s’agit du nombre d’animaux terrestres tués par les Hommes pour notre consommation chaque année – ajoutés aux 1000 milliards d’animaux marins, qui étaient peut-être bouchers eux aussi). “Ta maman a le cancer ? Ah je lui envoie mes ondes positives, de toute façon la mort n’existe pas, et puis, elle avait choisi cela avant incarnation.” Même si nos vies physiques ne constituent pas tout ce que nous sommes, la souffrance, elle, est toujours réelle. Essayez de vous couper un doigt et de dire que ce que vous ressentez n’est qu’une illusion. La souffrance d’autrui ne doit JAMAIS être prise à la légère, ni ignorée. Que ce soit pour un humain, ou un animal. L’apathie est l’une des plus grandes déviations des enseignements spirituels, en plus d’être le fléau N°1 dans le Monde. Ne la laissons pas s’immiscer également au sein des personnes Conscientes !

La plupart du temps, les choses que nous remarquons, c’est parce que justement nous avons les capacités et la conscience pour les changer, pour aider. Mais ceux qui ont souhaité pervertir le New Age en ont profité pour y glisser ces déviations afin que toute âme dans la capacité d’agir soit ainsi désactivée… Ainsi, toutes les âmes conscientes qui auraient pu changer quelque chose sur cette planète se mettent dans leur coin à culpabiliser de vouloir aider et changer le Monde, ou sont devenues indifférentes, et “le mal” peut ainsi continuer à régner en toute impunité.
 
Enseignement N°7 : Le désir et le matériel sont la source de toutes les souffrances

La déviation dangereuse de cet enseignement est : le rejet du désir (du “mieux” et donc de toute forme d’évolution) et de tout ce qui est matériel (y compris l’argent) ce qui aboutit sur une grande frustration puisque l’humain par nature est fait pour évoluer et créer et que dans notre monde actuel il est impossible de vivre sans argent.

C’est ainsi que celui qui tente d’appliquer à la lettre cet enseignement, se sent de plus en plus vide et déprimé, puisqu’il culpabilise à la moindre envie de mieux, et qu’il s’interdit toute chose dite “matérielle”. Il s’interdit l’abondance financière puisqu’il rejette l’argent, car “l’argent est sale”, comme on lui a appris, mais il s’interdit par conséquent de réaliser ses rêves, puisque nous vivons dans un monde où tout doit se payer (prendre l’avion, voyager, créer une entreprise, acheter des matériaux, créer un refuge pour animaux, peu importe notre rêve). Celui qui s’interdit l’argent ou encourage cette pensée qu’être un “bon spirituel” c’est ne pas avoir d’argent (et que les “spirituels” qui ont de l’argent sont donc, à l’opposé, des charlatans), n’a pas compris qu’il s’interdit par la même occasion ses rêves, et qu’il interdit le principe même de sa vraie nature : la CRÉATION et l’ACTION. L’argent permet de créer et de faire, l’argent permet de sauver des vies, de construire, d’agir. Qu’est ce que la pauvreté permet ? Rien. En quoi serait-elle une vertu ? En quoi l’abondance ne serait-elle plus une qualité ? Ni la capacité de créer notre réalité ? Manifester l’abondance matérielle, tout en ayant une grande Conscience est au contraire le summum de l’évolution pour l’humain, et la VRAIE liberté. Tant que l’humain verra la restriction et la pauvreté comme une vertu notre Monde ne pourra changer. Car d’un côté il y aura la richesse détenue par les inconscients et de l’autre la pauvreté des conscients. Rien ne pourra être inversé dans ces conditions. “Tant que vos footballeurs et vos prostituées gagneront plus que vos prêtres, votre Monde ne pourra pas aller” (“Conversations avec Dieu”, Neale Donald Walsh).

Nous pourrions continuer ainsi avec absolument tous les enseignements spirituels (qui à la base sont tous basés sur des parts de “vérité”) et expliquer en quoi ils ont pu déboucher sur des formatages ou des croyances limitatives voire destructrices. Tout simplement car c’est le désir de beaucoup, que vous restiez invisibles et petits, pauvres et impuissants. Que ce soit à travers la première matrice ou à travers celles des religions ou de la spiritualité, tant que le but est de vous diminuer, de vous enlever votre pouvoir, votre grandeur, alors vous savez que cela ne provient pas de la Lumière (Lumière dans le sens : vraie nature de l’univers). Maintenant, la clef pour savoir ce que vous devez écouter ou non, suivre ou non, demandez-vous tout simplement comment vous vous sentez dans votre coeur et dans votre corps à la lecture d’un enseignement, d’un article. Votre corps sait mieux que quiconque. Avez-vous une sensation d’expansion ou de restriction ? Ressentez vous de la joie, de la Force, de la Puissance, de l’Enthousiasme, ou êtes-vous diminué, affaibli, “vidé”. Tout ceux qui vous demandent de vous vider, de vous diminuer ne font que projeter sur vous leur propre vide. Certains enseignements sont également valables à certains stades de nos vies et ensuite il n’est pas forcément utile que nous y restions. L’univers lui-même est sans cesse en expansion, non dans la restriction ou la diminution. Nul ne peut s’accomplir dans l’inaction, dans la restriction, dans le dogme, dans le déni, dans le rejet. La spiritualité n’est autre que la VIE, et la vie n’est autre que le PLEIN, que l’abondance, la Grandeur, la joie, la Beauté, la Créativité, l’Amour, la Conscience, la Force du coeur, la Puissance, l’enthousiasme, l’inspiration, l’évolution, et je le répète encore, au même titre que tout ce qui est dans l’univers : l’expansion.
 
Nous sommes tous des sources intarissables de créativité, mais encore faut-il que chaque humain s’éveille à son véritable pouvoir créateur. Notre Monde a besoin plus que jamais d’humains conscients et dans le coeur, mais qui sont prêts à briller, à exister, à créer, autrement dit à VIVRE plus que jamais. Notre Monde n’a pas besoin de plus d’humains qui se maintiennent “petits”, invisibles, dans le déni, dans le reniement d’eux-mêmes et de leur vie physique, fuyant la Vie elle-même et se réfugiant dans une énième illusion, et le travail “théorique” perpétuel sur soi par fuite au lieu de vivre et d’expérimenter, de créer. Cela fait des millénaires que nous faisons cette erreur. Notre Monde a besoin au contraire d’humains qui incarnent enfin pleinement la spiritualité et la conscience, dans leur vie physique : ce sera cela, la vraie Evolution. Car le SEUL remède à la peur est l’ACTION. Nous serons tous “ultra spirituels”, une fois que nous serons morts. Plus spirituels que jamais nous ne pourront l’être en étant vivants. C’est une certitude. Alors, pendant que nous sommes ici, VIVONS ! Ne soyons pas morts avant l’heure !
(source)

Les rêves ne sont autres que les désirs de notre âme,
qui souhaite que nous réalisions notre grandeur et notre puissance !

Laura Marie

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
 

Les Dangers du New Age

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les dangers du dogme
» LES DANGERS DU NOUVEL AGE CONTRE CHRISTIANISME
» Les dangers de la magie noire.
» Les dangers de l'aspartame
» Dangers de la Chasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Loi de l’Attraction :: Divers :: Spiritualité-