La Loi de l’Attraction

La loi de l'attraction est une loi impersonnelle et universelle qui s'applique de la même manière que la loi de gravité, sans aucun jugement de valeur ni distinction entre le bien ou le mal.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Devenir Publique - Être Publiquement Soi-Même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5762
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 55
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: Devenir Publique - Être Publiquement Soi-Même   Dim 27 Aoû - 23:19


Devenir Publique

Être Publiquement Soi-Même


On sait tous que la pire peur de l’être humain, c’est d’être jugé. Admettons que vous soyez une civilisation avancée qui souhaiterait contrôler une autre, en arrivant sur sa planète : que feriez-vous pour faire en sorte que tout le monde reste dans les rangs et que personne n’ose sortir du système que vous avez vous-même créé ? Vous mettriez tout simplement au coeur des préoccupations de chaque individu, dès sa plus tendre enfance, la peur du jugement des autres. Chaque individu devient ainsi “aliéné” et “enchaîné”, puisqu’avec aujourd’hui 7 milliards d’habitants, si on se préoccupe de ce que les autres pensent, on est tout simplement morts. Alors, non on est pas morts physiquement (encore quoi que), mais notre intérieur est mort, puisque notre âme n’a plus aucun moyen de s’exprimer à travers nous, bloquée par notre corps physique et notre mental terrorisé du jugement d’autrui.

Quand on regarde la société à l’heure actuelle (où jamais dans l’Histoire de l’humanité on a assisté à un tel phénomène de co-dépendance au regard des autres avec l’arrivée des réseaux sociaux), c’est la course à la célébrité, à la reconnaissance extérieure, à la recherche du regard de l’autre, voire de l’envie de l’autre. Beaucoup sur les réseaux sociaux aiment se nourrir de la jalousie des autres qu’ils provoquent volontairement avec l’exposé de leurs vies parfois (souvent) pourtant tellement vides du point de vue de l’âme, avec leurs profils remplis de photos et de posts toujours tournés vers eux-mêmes. Mais encore une fois il n’y a ni victime ni bourreau puisqu’il s’agit toujours de co-création : ceux qui créent cela le co-créent avec ceux qui les alimentent. C’est ainsi que la cigarette ne peut exister sans les fumeurs, que le Mac Donald’s ne peut exister sans ses adeptes, et que Kim Kardashian ne peut exister sans ses fans.

Les réseaux sociaux sont un véritable joyau en ce qui concerne la circulation d’informations indépendantes et l’éveil des consciences à l’échelle planétaire. Internet est véritablement ce qui aura permis au Monde de s’éveiller comme il est en train de le faire à l’heure actuelle, mais de l’autre côté il aura permis à d’autres activités plus sombres de naître et d’exister.

Une des pires choses que cela a déclenché chez l’être humain, c’est la “comparaison”. Auparavant, on vivait et c’est tout. On ne savait pas ce que faisait notre voisin, où il allait en vacances, à quelle heure et avec qui. Aujourd’hui, on sait tout et on voit tout, et même si cela peut nous inspirer profondément de voir d’autres s’accomplir, être heureux, ou être en vacances, cela peut aussi au final nous déprimer, quand on tombe dans la comparaison. Le risque est également de finir par vivre par procuration, nourri d’images et de posts de la vie des autres et avoir ainsi l’impression de vivre à travers toutes ces émotions procurées sur le net, mais de ne pas avoir de “vraie vie” à soi.

L’autre addiction que cela a déclenché c’est le besoin de “commenter”, de “donner son avis” sur tout, de juger, sous prétexte que c’est “virtuel”. Jamais dans la rue on ne se permettrait d’aller voir quelqu’un pour lui dire que nous détestons sa façon de s’habiller, de parler, de se coiffer… comme nous nous le permettons sur internet, sous couvert de “liberté d’expression”, libertés que bien souvent ces mêmes personnes ne supporteraient même pas sur leur propre territoire. Tranquille derrière son ordinateur, souvent sous des profils anonymes, certains expulsent toute leur frustration sur ceux qui osent être publiquement, qui ils sont.

Même sur les pages soit-disant “spirituelles”, on assiste aux mêmes schémas, aux mêmes jugements, lequel est le plus éveillé, lequel n’est pas dans “l’amour inconditionnel”, lequel en sait plus sur les complots et les extra-terrestres, peu arrivent encore à saisir que la chose la plus importante est toujours “le plus grand plan” (qu’est ce que cette personne que je critique est en train de réaliser pour le “plus grand plan” / pour la mission de son âme et pour l’humanité ?), et surtout régler les choses que l’on a en nous pour cesser d’aller les projeter sur les autres. Cesser de toujours chercher la faille chez l’autre et plutôt essayer de mettre en avant ce qu’il fait de bien. Et cesser de nous considérer comme des éternelles victimes et prendre ses responsabilités dans la création de notre propre réalité.

Comme vous l’aurez compris, cet article est destiné aux personnes qui ont pour mission de vie de “devenir publiques”. Autrement dit, pour qui le chemin de vie inclut une exposition plus ou moins grande aux autres, que ce soit sous forme de public visuel, auditif ou de lectorat. Mais il peut s’appliquer finalement à tous ceux qui cherchent encore à progresser sur le regard des autres, et honnêtement cela doit constituer bien 99% de la planète encore à l’heure actuelle.

Pourquoi ce que PENSE quelqu’un d’autre nous soucie autant ?

Devenir Publique

Je fais partie de ces personnes qui ont grandit dans la prison du regard des autres. Ayant remarqué depuis toute petite que j’étais très différente des autres (au niveau de ma conscience), je me suis souvent sentie très seule et j’ai souvent essayé de m’adapter au “moule” de la société, même si je n’ai jamais réussi (et avec du recul, je peux dire “heureusement !”). Je voulais faire comme tout le monde pour être mieux acceptée, car telle que j’étais, j’étais bien trop “anormale” par rapport à ceux qui m’entouraient (1ère de la classe une bonne partie de ma scolarité, rebelle contre l’injustice, conscience, forme de sagesse inexistante chez les autres personnes de mon âge, empathie, etc…). Je disais souvent à mes parents que je ressentais que j’avais un “ange gardien” et que je pouvais voir “l’âme des gens”, sans vraiment savoir pourquoi. J’ai vécu une enfance plutôt douloureuse, incomprise et mal jugée en permanence. Puis j’ai grandi et je me suis transformée en une jeune femme “physiquement harmonieuse”, ce qui n’a pas arrangé les choses. Les jugements devenaient encore plus durs et méchants, jusqu’au jour où on m’a conseillé d’aller voir une “énergéticienne”. Je ne connaissais rien de tout cela, tout ce que je savais c’est que j’avais dans l’idée de lui demander de m’enlever toute ma conscience et mes ressentis sur les gens, pour devenir enfin une “personne normale” (et ainsi ne plus être jugée aussi méchamment). Comme je l’explique dans ma biographie ici,, bien évidemment j’ai été très surprise quand elle m’a dit que c’était un “don” (dans le sens une grande qualité que j’avais exprès pour ma mission), et qu’elle m’a parlé d”enfant indigo” (premier terme qui a été mis à ma conscience pour comprendre mes ressentis, puis cela a été complété au fur et à mesure de l’avancement de ma conscience et compréhension de ma mission) et que mon âme était ici pour une raison bien précise. C’était en 2008 et depuis, ma conscience n’a cessé de s’agrandir de jour en jour au point souvent de me donner le tourni. Depuis 2008, j’ai ensuite rencontré de nombreuses personnes qui me disaient toutes la même chose : que j’allais devenir une personnalité publique, à grande échelle dans le domaine de la spiritualité, ce qui correspondait à mes propres flashs concernant mon futur, même si je n’arrivais pas à l’époque encore à le concevoir.

En effet, comment une personne qui vivait aussi mal le regard des autres allait-elle pouvoir devenir une personne publique internationale ? Comment une personne qui n’ose même pas parler à ses amis de “spiritualité” et de ses ressentis va-t-elle pouvoir écrire et parler publiquement de ces sujets ? Si j’étais capable de faire comme le commandant Spock (Startrek) et retourner me voir dans le passé pour me dire ce que je fais aujourd’hui, je pense que je ne me croirai même pas moi-même.

Alors, que s’est-il passé pour qu’aujourd’hui je sois capable de faire des conférences devant des centaines de personnes où je parle notamment des extra-terrestres (le sujet le plus propice au ridicule et au jugement dans le Monde) en toute sérénité ? La réponse est simple : Je me suis TOTALEMENT déconnectée des projections des autres sur moi pour exprimer ma propre vérité.

Ca m’a mis 33 ans, mais j’y suis enfin arrivée ! Alors, je ne dis pas que cela est facile, SURTOUT pour les personnes qui sont très développées au niveau de leurs sens spirituels (ressentir les pensées des autres, leur conscience, leurs projections…). Quand je fais une conférence, que ce soit en réel ou sur internet, je ressens en permanence les autres, ce qu’il se passe dans leur conscience, et quand cela arrive, leurs projections sur ma personne. Mais je décide simplement de ne PAS me brancher dessus, et de ne me brancher que sur ma conscience supérieure. Je n’écoute QUE ma propre radio et je me coupe intentionnellement de toute autre fréquence.

Il m’a fallu 33 ans pour arriver à faire cela et pour comprendre que c’était la SEULE solution pour arriver à créer et à produire quoi que ce soit de juste et d’authentique, pour effectuer ma mission convenablement et pour arriver à exprimer ce que mon âme veut exprimer ici. Comment voulez-vous écouter plusieurs radios en même temps et arriver à en ressortir un message ou une mélodie claire ?

La première fois que j’ai fais cela, c’était en janvier 2014. J’ai écris mon tout premier article dans cet état d’esprit, en me coupant volontairement de toute projection extérieure, de toute autre radio. J’ai écris ma propre vision de l’hypersensibilité, telle qu’elle provenait de ma propre radio (mon âme). Cet article est devenu viral et a été partagé plus de 20 000 fois. Suite à cela, j’ai poursuivi avec les 21 symptômes de l’éveil spirituel, puis avec les enfants Indigo. Des blogueurs professionnels m’ont même contactée, pour me demander comment j’avais réussi à écrire des articles aussi viraux sur internet, quelle était ma technique ? Beaucoup sont en effet persuadés que j’ai utilisé ou utilise des “techniques” pour attirer autant de monde. Mais la vérité est que je n’ai jamais utilisé de technique particulière, au contraire, j’ai bien souvent été terrorisée de ce que j’avais envie d’écrire en me disant que c’était complètement différent de tout ce que je voyais et que probablement que personne ne serait intéressé par mon travail…

J’ai répondu, “ma technique c’est justement l’absence de technique, c’est l’authenticité“. J’ai juste écrit ce que mon âme avait envie d’exprimer, dans toute sa pureté, sans que mon message soit biaisé par la projection de l’un, ou l’avis de l’autre, ou par des “techniques”. Car là cela voudrait dire que j’aurais fais intervenir mon mental. Et qu’est ce que le mental ? L’ennemi N°1 de l’âme ! (allié à l’égo négatif).

Maintenant, si vous écrivez (ou créez quoi que ce soit, musique, film, art, société, association, projet, etc..) en vous préoccupant de ce que votre famille va penser, vos amis, vos voisins, vos clients, ou même tout simplement tous les gens qui vont vous lire ou voir votre projet : vous vous coupez littéralement l’herbe sous le pied et vous coupez le cordon qui vous relie à la Source (votre âme). A la place, vous avez donné le cordon aux autres ! et c’est là que la tourmente arrive, car vous avez perdu l’alignement avec vous-même.

En ce qui me concerne, je ne pourrais écrire et dire tout ce que je dis si je laissais mon cordon connecté à la conscience des autres plutôt qu’à la mienne. Je fais un travail PERMANENT d’alignement avec moi-même et de maintien de ma connexion (beaucoup de temps seule, méditation, yoga, course à pied, réaliser mes passions, sélection stricte de mes activités et personnes que je fréquente).  Une seule personne mal choisie dans votre entourage peut vous faire perdre votre connexion. Certains aliments peuvent vous faire perdre votre connexion. Le stress (manque de sport, de méditation etc) peut vous faire perdre votre connexion. Donc oui, s’assumer publiquement demande du courage, mais pour arriver à ce courage, cela ne vient pas tout seul, il faut travailler.

Souvent on me dit “Wow Laura, si jeune et si éveillée ! Tellement de conscience à ton âge !”. Oui mais encore une fois, c’est un travail de tous les jours depuis de très nombreuses années. Déjà, cela fait 15 ans que je n’ai plus la télévision. Je ne regarde aucune série et très rarement de films (sauf s’ils augmentent ma conscience dans le positif). Soyez seuls souvent, sélectionnez toutes vos fréquentations et activités, lisez beaucoup, méditez, écrivez, réfléchissez, mangez bien, faites du sport, prenez soin de vous, posez vous des questions sur l’origine de l’univers, et vous verrez à quel point vous ferez de sauts quantiques.

Aucun Maître ni aucun grand Sage n’est devenu Maître sans avoir été d’abord élève, ni sans avoir fourni un certain travail…

C’est pareil pour la conscience, c’est pareil pour la volonté de sortir de la matrice, c’est pareil pour le courage d’être soi publiquement. Il faut d’abord le vouloir, puis faire “le grand saut“.

Beaucoup me demandent “comment avoir confiance en soi ?”. Je réponds toujours : “Avoir confiance en soi, n’est pas quelque chose qui va arriver subitement, comme par magie”. A cause de tous ces livres qui pullulent dans les librairies sur les “techniques” pour avoir confiance en soi, beaucoup de gens pensent que ceux qui ont confiance en eux ont juste appliqué LA technique miracle qu’ils n’auraient pas encore découverte. Non, la confiance en soi, c’est justement ce travail d’alignement avec soi-même. Personne ne peut dégager plus de charisme et de confiance que quelqu’un qui est aligné avec sa conscience supérieure. Pourquoi ai-je réussi à faire le grand saut et à parler publiquement de spiritualité, et d’extra-terrestres (les sujets les plus propices à la ridiculisation et à la critique) devant des milliers de gens ? : encore une fois car au moment de le faire je suis en connexion totale avec ma conscience supérieure. Ainsi, je ressens une force qui n’est que le reflet de cet alignement avec moi-même. Autrement dit : si vous voulez développer votre confiance en vous-même, travaillez sur votre alignement avec votre conscience supérieure.

Les hauts et les bas

Alors, bien sûr, ne rêvons pas : il est impossible de maintenir son alignement 24h/24. Oui, il y aura des gens sur votre route qui vont vous mettre en colère, vous provoquer, être méchants, vous critiquer, vous abuser, vous faire du mal intentionnellement, tenter de vous décrédibiliser, de vous ridiculiser. Autant le savoir tout de suite :  vous ne pourrez pas y échapper. L’humanité a un niveau de conscience général encore trop faible pour comprendre qu’attaquer quelqu’un et lui faire du mal volontairement c’est se faire du mal à soi-même, et trop peu encore d’humains sont pourvus des qualités caractéristiques d’un être spirituellement évolué, telles que l’empathie ou la compassion, ou la simple faculté de se mettre à la place de quelqu’un d’autre (sinon rien de “mal” ne pourrait se passer sur terre si tout le monde était simplement pourvu d’empathie).

Si c’était facile d’exposer publiquement sa vérité, alors ce ne serait pas aussi rarissime dans notre société. Il ne faut pas se leurrer, c’est une des choses les plus difficiles à faire sur cette planète. Les humains déconnectés de leurs âmes sont comme des “piranhas”, à l’affut de tout ce qu’ils peuvent se mettre sous la dent. A l’affut de la moindre faille, du moindre faux pas. Et il suffit qu’ils soient plusieurs, pour qu’avec le phénomène de groupe (la plupart des humains dès qu’ils sont en groupe perdent toute conscience et morale), ils détruisent complètement quelqu’un ou ses rêves. Et encore une fois, avec internet, c’est encore plus facile, les gens sont très influencés par les commentaires et opinions des uns et des autres et peuvent se retourner du jour au lendemain contre des personnes qu’ils soutenaient auparavant.

Là encore, il convient d’être très fort et très détaché de tout ce qui adviendra une fois notre “vérité” sortie. Il faudra comprendre que toutes les critiques (celles qui ne sont pas dans l’énergie de faire évoluer, et cela on le sent tout de suite, on ne s’énerve jamais pour celles-ci, mais elles sont malheureusement très rares) ne sont que des projections de leurs propriétaires. On appelle “projection” le fait de projeter sur quelqu’un d’autre sa propre expérience, son propre avis sur quelque chose, ses propres manques, ses propres contradictions, ses propres défauts, sa propre vision du monde, sa propre idée de ce qu’il ou elle devrait être ou faire. C’est un des plus vilains défauts de l’Homme.

Personnellement, cela ne m’est jamais arrivée d’aller écrire un commentaire négatif sur la page de quelqu’un. Par contre, une fois que l’on devient publique, c’est tous les jours que nous en recevons. Il faut non seulement avoir fait le travail nécessaire pour avoir eu le courage de faire le grand saut et d’être publiquement qui on est, mais ensuite avoir la force de gérer tout ce qui va suivre. La première remarque que vous recevrez probablement vous aussi est : “Il/Elle fait ça pour l’argent !”. Que vous écriviez un livre, peignez des tableaux, fassiez des séminaires, parliez de spiritualité, fassiez des films… peu importe ! Vous allez subir toutes les personnes qui ont des problèmes avec leur vision de l’argent / le manque d’argent dans leur vie  / qui n’ont aucune idée des frais qu’engendrent une société car ils n’en ont jamais géré, ni de votre mission de vie et qui vont faire leurs propres projections sur vous. Et puis après vous aurez tous les suiveurs qui vont tout à coup oublier tout le travail que vous fournissez gratuitement et toute l’énergie que vous donnez pour les autres, pour suivre avec l’effet de masse ce que cet individu qui n’a pas développé suffisamment de maturité spirituelle a écrit (souvent sous couvert d’anonymat ou étant elle-même très mal placée pour parler). Mais malheureusement vous ne pourrez rien y faire. Il faudra s’en détacher et continuer à avancer.

N’oubliez pas, dès que vous serez publiques, les gens essayeront de vous mettre dans une case. Et dès que vous sortirez de la case dans laquelle ILS ont décidé de vous mettre, ils seront mécontents. Encore une fois : restez alignés, gardez bien le cordon, ne le confiez à personne d’autre, même quand ce sera dur.

Les risques

Le risque N°1 c’est d’être tenté d’abandonner. Plusieurs fois au tout début quand on était désagréable avec moi je me suis dit : “Pourquoi je m’embête à faire tout cela alors que ce n’est même pas pour moi ! Je sais déjà tout ce que j’écris ! Je fais cela pour eux et en plus ils m’attaquent en retour”. Au départ nous pouvons être naïfs concernant ce qui nous attend, alors que nous sommes sincèrement dans un désir d’aider – Les difficultés sont bien réelles. Mais essayez donc de renier votre mission… C’est impossible, cela vous rattrape toujours. Tant que vous ne l’effectuez pas, cela vous poursuit ! Vous n’en dormez pas la nuit et rien d’autre à vrai dire n’a d’intérêt à vos yeux, il faut se rendre à l’évidence : Nous ne pouvons pas fuir notre mission (ou nous aurons cet éternel sentiment d’insatisfaction). Pourquoi ? Parce que nous sommes PROGRAMMÉS pour. Nous sommes venus pour cela, même si nous avons subi l’amnésie à la naissance.

Maintenant, oui, on peut tout faire pour nous décourager, à tel point qu’on arrive à nous détruire psychologiquement, et à couper notre connexion, à nous faire perdre notre alignement. Oui des êtres sur cette terre sont experts pour cela et c’est même leur rôle. Oui il y en a qui reçoivent des menaces de mort (selon le degré de mission). Oui le gouvernement paye chaque année des “trolls” sur internet pour décrédibiliser tous les sujets importants et manipuler les consciences. Oui il y a des gens dépourvus d’empathie qui feront tout pour vous faire couler. Et oui, certains y arrivent, certains poussent de belles âmes au suicide. Je ne vais pas édulcorer mes propos, si vous me lisez depuis un moment maintenant, vous aurez remarqué que je ne fais pas de “spiritualité aseptisée” ou de “spiritualité bisounours”. Tous les humains ne sont pas des grands maîtres spirituels, notre monde ne serait pas dans l’état dans lequel il est sinon. Oui les psychopathes existent, oui les êtres dépourvus de conscience et d’empathie sont bien réels. En avoir conscience c’est éviter de se faire avoir le jour où nous croiserons leur route (sans pour autant nourrir les sentiment de haine, juste en avoir conscience, c’est tout, de manière à pouvoir les identifier). Etre spirituel n’a jamais voulu dire devenir une serpillère, c’est aussi savoir mettre des limites sur ce qui entre dans notre champs de vie et dans notre réalité.

Mais si votre mission vient réellement du coeur alors vous surpasserez tout cela. Mon conseil étant bien évidemment de se concentrer toujours sur le positif que cela apporte dans votre vie et dans la vie des autres (raison pour laquelle vous le faîtes initialement). Se concentrer sur votre joie, le bonheur que cela vous procure de créer ce que vous êtes venus créer, et d’exprimer votre vérité.

Plus vous vous concentrerez sur le positif et moins vous accorderez d’importance au négatif du fait d’être publique, ou d’exprimer publiquement votre vérité, plus c’est l’énergie et la réalité que vous créerez autour de vous. Vous ne pourrez jamais éviter les critiques, par contre, moins vous y accorderez d’importance, moins elles seront nombreuses, et surtout, plus VOUS, vous serez en paix intérieurement (et ça c’est le plus important). Si vous perdez votre paix intérieure, alors c’est que vous êtes descendu en vibration, et donc tout ce que vous produirez en pâtira (votre texte, votre art, votre travail, etc…). Malgré le chaos extérieur, le plus important est donc toujours encore une fois de maintenir sa connexion avec la source (sa conscience supérieure) et son alignement avec soi-même. C’est la clef.

Bon courage à tous dans vos missions respectives. Mon rêve est vraiment de voir toutes les consciences éveillées de la Terre reprendre leur plein pouvoir et exprimer avec authenticité qui elles sont. Plus nous serons nombreux à le faire, moins il sera difficile pour nous tous de le faire.
(source)

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
 

Devenir Publique - Être Publiquement Soi-Même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CUSTINE (Adam-Philippe) Général de division de la République
» Un autre groupe d'Anglican veulent devenir catholique
» devenir maître de sa vie
» Devenir de plus en plus petit pour que l'Amour occupe toute la place.
» PARANORMAL : Fondation reconnue d'utilité publique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Loi de l’Attraction :: Divers :: Parlons de tout...-