La Loi de l’Attraction

La loi de l'attraction est une loi impersonnelle et universelle qui s'applique de la même manière que la loi de gravité, sans aucun jugement de valeur ni distinction entre le bien ou le mal.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 L'itinéraire intérieur menant à la maîtrise mentale ou la Tanka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 19
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: L'itinéraire intérieur menant à la maîtrise mentale ou la Tanka   Jeu 21 Jan - 11:42

   

L'itinéraire intérieur menant à la maîtrise mentale ou la Tanka


La Tanka est une carte illustrée de notre progression vers la maîtrise mentale. Elle est d'origine tibétaine et montre au travers d'un dessin, les onze étapes de notre maîtrise mentale.


Sa description nous a été transmise par Marianne Kohler dans le livre La Quête du gourou. Elle décrit la progression de notre voyage intérieur avec ses écueils et ses pièges qui nous guettent, ainsi que les récompenses qui nous attendent.

La Tanka se lit de bas en haut. Nous y voyons quatre personnages.

Un jeune moine sort du monastère d'où il vient d'en recevoir les enseignements. Il doit néanmoins apprendre à maîtriser son mental qui lui apparaît de manière imagée à travers ses trois compagnons.

Au début du chemin en bas à droite, nous voyons le jeune moine qui regarde impuissant l'éléphant qui est entraîné par le singe. Il porte un crochet et une corde. Le crochet représente la vigilance qui le tient en éveil. La corde représente notre attention.

L'éléphant sauvage est notre esprit. Il porte une robe sombre au départ, nous montrant à quel point il n'est pas domestiqué. Il fonce, passant d'une idée à l'autre sans pour autant que nous puissions l'arrêter à cause de sa puissance. Il fuit son poursuivant.

Cela correspond à son aspect sombre, nous remarquerons au fur et à mesure du chemin que sa robe passera par paliers du gris foncé vers le blanc, correspondant à l'éclaircissement progressif de notre esprit. Il en sera de même pour le singe et le lièvre.

Le singe représente l'aspect sautillant et dispersé de notre esprit, passant d'un sujet à un autre sans s'arrêter. Il correspond à la dispersion de l'esprit.

Nous voyons le singe qui entraîne dans sa course notre esprit obscurci qui est représenté par l'éléphant dont la robe est sombre.

A la première étape, le méditant ne peut se concentrer, sans être entraîné par toutes sortes de pensées parasites. Il n'y a à ce niveau aucune concentration possible.

A la seconde étape, le méditant arrive à rester quelques secondes sur son objectif, puis il se laisse submerger par ses pensées.

Nous voyons le monde qui est loin de son esprit. L'éléphant et le singe ont ralenti leurs corses et marchent désormais. Nous pouvons distinguer une tâche plus sur le crâne du singe et de l'éléphant, signe de plus de clarté.

Les flammes au bord de la route correspondent à la quantité d'efforts et d'énergies qui est demandée pour parvenir à la méditation. Les flammes sont plus puissantes au début du chemin puis diminuent au fur et à mesure que nous progressons pour enfin disparaître.

A la troisième étape, nous voyons le moine qui tient l'éléphant avec la corde. L'éléphant, le lièvre et le singe le regardent montrant ainsi qu'ils ont reconnu leur maître. Nous voyons que leurs têtes sont devenues claires.

La concentration commence à s'installer lors de cette étape.

Le lièvre est plus subtil que le singe. Il faut toutefois que le singe soit presque arrêté pour que l'on puisse percevoir la présence du lièvre. On ne le rencontre seulement qu'à partir d'une certaine étape intérieure sur ce chemin. Il représente le défaut d'effacer le sujet de notre méditation, pour donner l'illusion au méditant qu'il est sur le sujet de méditation alors qu'il en est sorti.

Il a particularité de faire disparaître le sujet de méditation sans que le méditant s'en rende compte. Il agit comme par « téléportation », on croit être sur le sujet et on n'y est plus.

Ce n'est pas comparable au singe qui saute d'un sujet à l'autre et que nous pouvons suivre la trace, faisant passer son propriétaire d'une pensée dispersée à une autre sans discontinuer.

Le piège tendu par le lièvre est plus subtil, car il est à peine perceptible. C'est pour cette raison que le mental doit être affiné pour le percevoir.

A la quatrième étape, nous voyons que le moine a encore son attention tendue. Le singe semble presque immobile. Il essaye encore à cette étape d'entraîner l'éléphant.

Nous remarquons à cette étape que certains cadeaux spirituels apparaissent montrant que le travail réalisé commence à porter ses fruits.

A la cinquième étape, nous voyons que le singe est passé derrière l'éléphant. Chacun des trois animaux a la moitié du corps éclaircie.
Il faut toutefois que le moine garde sa vigilance éveillée.

Les fruits et les différents objets situés sur les côtés du chemin montrent les récompenses acquises.

A la sixième étape, le moine peut se permettre de tourner le dos à l'éléphant. Son attention est toujours soutenue, malgré le fat que la corde ne soit pas tendue. Le singe est comme immobilisé et semble prendre de la distance avec l'éléphant qui ne fait plus attention à lui. Le singe a disparu à cette étape.

A la septième étape, le moine n'a plus la corde qui correspond à l'attention et le crochet correspondant à la vigilance. Le singe semble disparaître ; quant à l'éléphant, il reste un tout petit eu de sombre sur sa patte arrière.

L'esprit du moine est éclairci. Il ne s'occupe plus de l'éléphant qui continue seul sur le chemin. La paix intérieure est présente.

Dans la huitième étape, le moine peut s'occuper sans faire attention à l'éléphant qui avance seul vers l'objectif comme dans l'étape précédente.

A la neuvième étape, nous voyons le moine qui vole dans le ciel avec un tissu. Cela signifie que le mental s'est tu, permettant aux facultés psychiques d'apparaître. L'éléphant n'étant plus visible signifie qu'il est en union totale avec lui.

La dixième étape, correspond à l'unité Être le moine qui se repose et l'éléphant qui fait de même. Nous voyons le moine en état de méditation sans que rien le trouble.

A la onzième étape, nous voyons le moine qui médite assis sur l'éléphant qui suit consciencieusement son chemin.

La douzième étape montre un nouveau chemin qui s'ouvre vers un niveau supérieur correspondant à la contemplation. Nous voyons une grande flamme qui apparaît montrant qu'il faudra prodiguer de nouveau efforts pour parvenir aux niveaux supérieurs de la contemplation.

Ces nouvelles étapes correspondent à l'ouverture du méditant vers les mondes supérieurs avec les facultés spirituelles correspondantes.


Extrait du livre « Développez vos facultés psychiques et spirituelles », de Serge Boutboul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5133
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 54
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: Re: L'itinéraire intérieur menant à la maîtrise mentale ou la Tanka   Jeu 21 Jan - 13:41


Merci Olivier pour ce texte intéressant et plein de sagesses.
:sunny:

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
 

L'itinéraire intérieur menant à la maîtrise mentale ou la Tanka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'itinéraire intérieur menant à la maîtrise mentale ou la Tanka
» réglement intérieur de notre fac??
» Seul l'amour guérit...Dieu rétabli, restaure, notre être intérieur par l'action du Saint-Esprit
» Une galaxie soufflée de l'intérieur
» C'est à travers la transformation qui se fait à l'intérieur de toi que se projette la lumière que tu cherches.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Loi de l’Attraction :: Divers :: Spiritualité-