La Loi de l’Attraction

La loi de l'attraction est une loi impersonnelle et universelle qui s'applique de la même manière que la loi de gravité, sans aucun jugement de valeur ni distinction entre le bien ou le mal.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Lexique Spirite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5051
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 54
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: Lexique Spirite   Ven 5 Juin - 2:23


Lexique Spirite



A

Ame : Terme qui désigne, pour les religions, le principe spirituel qui survit à la mort physique (ex : les âmes du purgatoire). Le mot âme est peu employé dans la terminologie spirite. Allan Kardec l'avait défini en tant que l'addition de l'esprit et du périsprit.

Apparition : Résultat de l'action de l'esprit sur le périsprit. L'esprit qui désire se rendre visible agit sur les cellules de son double périsprital, en utilisant l'énergie vibratoire de notre environnement physique. Il puise dans une ambiance humaine, les fluides nécessaires à augmenter la densité du périsprit, qui devient alors momentanément visible. On emploie aussi la formule, apparition fantomatique ou fantomale. L'esprit incarné d'un être humain peut lui aussi, dans le dédoublement, provoquer l'apparition de son périsprit. Ce phénomène fut notamment étudié par le colonel De Rochas, sous l'appellation «fantômes des vivants».

Apport : Phénomène provoqué par un esprit, qui consiste à transporter un objet d'un lieu à un autre. La distance du transport est sans importance. L'esprit comme pour tout phénomène spirite, utilise l'énergie d'un médium, afin de dématérialiser un objet situé à un endroit donné, qu'il rematérialise auprès du médium et de l'assistance. Les phénomènes d'apport furent très nombreux au cours de toute l'histoire du spiritisme, à l'occasion de séances.

Astral : Terme peu utilisé par les spirites qui lui préfèrent tout simplement le mot au-delà.

Au-delà : L'au-delà est la face cachée de la matière qui ne correspond à aucune donnée d'ordre spatial ou cosmique. C'est une autre dimension qui échappe à notre perception spatio-temporelle. Ce n'est pas un lieu précis, mais un état. C'est l'état des esprits désincarnés, libres de toutes entraves matérielles et temporelles. C'est un état qu'il nous est difficile d'appréhender, parce que nous sommes tributaires d'un espace matériel et d'un rythme temporel régulier.

B

Bas astral : Terme familier emprunté au vocabulaire de l'occultisme, qui correspond à l'au-delà des esprits qui sont restés proches de l'environnement matériel, et particulièrement des esprits mal intentionnés qui cherchent à nuire.

C

Chirurgie spirite : dite « chirurgie à mains nues ». Pratique connue essentiellement au Brésil, où l’un des illustres représentants fut José Arigo, et aux Philippines. L'engouement pour les guérisseurs philippins avait entraîné fin des années 70, le déplacement de nombreux curieux, chercheurs et malades à Manille. La venue de ces nombreux touristes, surtout des Américains, a provoqué dans ce pays peu développé, l'éclosion inévitable de charlatans, qui ont flairé la bonne aubaine. Et l'on a malheureusement retenu pour l'essentiel, la seule action de ces charlatans, ce qui a occulté les enquêtes vérifiant la probité des vrais guérisseurs. Cette pratique existe aussi au sein du Cercle Allan Kardec, au travers de la médiumnité à incorporation. Les doigts de l'esprit incorporé chez le médium, pénètrent les chairs. La matière traverse la matière à un moment précis où le taux vibratoire des tissus est modifié. Il y a en certaines occasions, extraction de formes matérialisées, qui peuvent être minérales, végétales ou composées de tissus organiques informes. La matérialisation est un conglomérat reconstitué sous des formes diverses, qui représente le mal à extraire.

Clairvoyance : Perception extra-sensorielle qui met en rapport le sujet clairvoyant avec une personne, une situation ou un événement. Il s'agit d'une relation télépathique entre le clairvoyant et l'objet de sa perception. La clairvoyance est faite d'images, de sensations et d'impressions que le sujet retraduit dans son langage. Il est indispensable pour tout clairvoyant de laisser venir les perceptions sans chercher à les interpréter, car il risque d'influencer et de déformer les informations qu'il reçoit. Il est bon qu'il n'ait au préalable aucune information sur l'objet de sa recherche. L'analyse est faite seulement à l'issue de la clairvoyance.

Clairvoyance médiumnique : Le sujet clairvoyant médium est en contact, non plus avec un humain, mais avec une entité désincarnée. C'est un rapport à l'au-delà qui se traduit par le même type de perceptions que la clairvoyance simple. La différence tient à la sensibilité médiumnique d'un sujet perméable à la réception d'informations en provenance du monde invisible.

Clairaudiance : La clairaudiance accompagne souvent la clairvoyance médiumnique. Le sujet perçoit alors des mots, des phrases, et il peut même reconnaître la voix de l'entité qui manifeste sa présence.

D

Décorporation – Dédoublement : Sortie du corps, de l'esprit véhiculé par le périsprit. La décorporation naturelle et inconsciente se produit durant le sommeil. A plusieurs reprises pendant le sommeil, l'esprit (+ le périsprit) s'échappe du corps pour une durée totale maximum de deux heures par nuit. Le dédoublement peut être provoqué, notamment sous hypnose ou sommeil magnétique, ce qui fut maintes fois expérimenté par le colonel De Rochas qui par ce moyen mettait en évidence le périsprit qui pouvait réagir à certains tests alors qu'il était extériorisé.

Dieu : Terme de religion pour désigner une force unique qui régit l'univers et qui en est l'auteur. Pour les spirites, la notion de divin se traduit en quelques termes et adjectifs qui demeurent insuffisants à exprimer l'incommensurable, l'insaisissable et l'infini. Dieu est la force amoureuse d'une création perpétuelle. Dieu est le contraire du hasard, c'est l'équilibre de toute forme de vie, l'équilibre des systèmes et des galaxies. Dieu est la vie, Dieu est l'Esprit. (Article complet)

Double éthérique ou corps astral : On trouve différentes terminologies en religion et en ésotérisme, qui correspondent au double périsprital des spirites. Voir périsprit.

E

Ecriture automatique : Automatisme médiumnique de la main. L'esprit utilise la main du médium et d'une façon très rapide, transmet son message. Par ce moyen, le geste vif et saccadé produit une écriture parfois difficile à déchiffrer. L'esprit par ce procédé, peut s'il le désire, s'appliquer à reproduire fidèlement l'écriture qui était la sienne de son vivant, ainsi que sa signature.

Ecriture semi-automatique ou intuitive : Médiumnité par laquelle le médium restitue par l'écrit les phrases qui traversent sa pensée. Il peut même entendre intérieurement les mots qui lui sont dictés par l'esprit; dans ce cas, le phénomène s'apparente à la clairaudiance.

Ecriture directe : Ecriture qui apparaît spontanément sur un papier ou une ardoise sans intermédiaire physique. Ce phénomène fut authentifié à plusieurs reprises au début du XXè siècle.

Ectoplasmie : L'ectoplasme est une substance blanchâtre qui s'extériorise du corps du médium, en général par la bouche ou le plexus. Cette substance empruntée à l'énergie vitale du médium est mise en mouvement par l'esprit qui se manifeste. L'esprit modèle l'ectoplasme extériorisé pour lui donner forme. Il peut s'agir d'une main, d'un visage, ou d'un corps tout entier. L'esprit intègre la substance, l'organise par l'intermédiaire de son périsprit, et lui donne la forme désirée. Tout ou partie d'un corps est momentanément matérialisé, tangible et palpable. Le docteur Gustave Geley fut de ceux qui mirent en évidence scientifiquement la réalité de l'ectoplasmie. Il utilisait le procédé du moulage à partir du gant de paraffine, technique mise au point par le professeur Denton. L'esprit était invité à plonger sa main ectoplasmique dans un bac d'eau chaude sur laquelle surnageait une couche de paraffine. Il devait ensuite plonger sa main dans un bac d'eau froide afin de figer ce qui devenait un gant de paraffine. La main se dématérialisait à l'intérieur du gant. Il suffisait alors de couler délicatement du plâtre à l'intérieur du gant pour obtenir le moulage d'une main parfaitement constituée. La substance ectoplasmique à l'issue de l'expérience réintégrait le corps du médium. Des variations importantes du poids du médium étaient constatées au cours des expériences, dues au transfert de substance vitale, au moment où l'esprit utilisait l'ectoplasme.

Effluve : Résultat d'une pensée émise lorsqu'elle atteint sa destination. La pensée dirigée est un fluide qui s'extériorise du sujet émetteur. Ce fluide extériorisé devient vibration. Lorsque la vibration atteint son objectif, elle se transforme en effluve. Fluide, vibration et effluve sont les trois états de la pensée véhiculée de façon télépathique, par exemple à l'occasion d'une chaîne de pensées pour soulager un malade ou atteindre un esprit qui a besoin d'aide.

Esprit : Principe totalement immatériel, l'esprit est l'individualité façonnée au fil des vies. Chaque esprit a son caractère propre, avec ses qualités, ses défauts, son intelligence, sa capacité de sentiment, ses aspirations, ses pulsions, etc. C'est la partie totalement spirituelle de chaque être humain. L'esprit s'intègre à la matière grâce à son double, le périsprit.

F

Fantôme : Apparition vaporeuse ou tangible d'un esprit. Le phénomène est spontané dans le cas de maisons hantées. Le phénomène est devenu expérimental lors de séances spirites. L'esprit utilisant l'énergie vitale du médium (voir ectoplasmie) se rend visible et même tangible. On parle alors de fantômes matérialisés. Dans le passé, à l'occasion d'expériences de dédoublement, on obtenait l'apparition périspritale du médium. On qualifiait les phénomènes provoqués de «fantômes des vivants».

Fascination : C'est un des degrés de l'influence néfaste d'un esprit sur un humain. L'emprise de la persécution, va de la fascination à l'obsession, en passant par la subjugation. La fascination est une aliénation du jugement et du raisonnement. «La subjugation paralyse la volonté de celui qui la subit, et le pousse aux actes les plus déraisonnables. L'obsession est l'action presque permanente d'un esprit étranger qui fait qu'on est sollicité par un besoin incessant d'agir dans tel ou tel sens» (Allan Kardec – La Revue Spirite 1858). Ces atteintes, lorsqu'elles ont lieu, sont en général les résultats d'expériences hasardeuses et mal dirigées, où des médiums débutants se retrouvent sous une emprise dont ils ne peuvent plus se débarrasser.

Fluide universel : Energie première d'essence divine qui s'organise sous la pulsion de l'élan vital. «Le fluide universel, c'est ce que la physique appelle aujourd'hui l'énergie rayonnante, résultant d'un agglomérat de grains énergétiques. Le périsprit ou corps fluidique est formé de matière radiante. A l'origine, il prend sa source et sa forme dans le fluide universel ou énergie rayonnante. Il est constitué d'un agglomérat de grains énergétiques. Le périsprit par la force de la pensée va dégager une énergie appelée fluide vital».

G

Guide : Chaque être humain a un guide protecteur. Le guide peut suivre son protégé pour la durée d'une vie, mais suivant les nécessités de sa propre évolution, le guide peut être amené à se faire remplacer. Nous pouvons ainsi avoir plusieurs guides successifs au cours d'une même vie. Des affinités relient le guide et le protégé, qui se sont connus dans une ou plusieurs vies.

H

Hantise : Persistance de la présence d'esprits attachés à des lieux qui leur sont familiers. Un esprit peut durablement s'incruster dans son ancien lieu d'habitation. Si parmi les nouveaux habitants se trouve une personne particulièrement sensible, l'esprit utilise le potentiel de cette personne pour provoquer coups frappés, déplacements d'objets ou apparitions. Il s'agit alors d'un esprit obsesseur qui va se plaire à persécuter un environnement humain qui le dérange. L'esprit n'admet pas ce qu'il estime être la violation de son domicile. Les phénomènes de hantise tendent à diminuer eu égard à un travail très important de délivrances d'esprits dans le trouble, effectué régulièrement ces dernières décennies par les spirites.

Hypnose : Etat de conscience modifié qui passe par différents stades (léthargie, catalepsie, somnambulisme). C'est un état de suggestibilité d'un sujet qui répond aux demandes de l'hypnotiseur. L'hypnose peut être utilisée pour insensibiliser une partie du corps, ce en quoi elle est utilisée comme moyen anesthésique par certains expérimentateurs (opérations chirurgicales sous hypnose). L'hypnose régressive a pour vertu de faire resurgir au niveau de la mémoire consciente des événements oubliés du passé. Un travail bien dirigé de la part de l'hypnotiseur peut même induire le sujet dans une vie antérieure; c'est une démarche fort délicate qui doit tenir compte de l'imagination créatrice du sujet. Dans ce genre d'expérience, il arrive fréquemment que les sujets s'inventent des romans qui n'ont rien à voir avec leurs vies antérieures. Il y a cependant quelques cas de régressions sous hypnose réussis, qui après vérifications ont apporté des preuves de la réincarnation.

I

Incarnation : Processus d'intégration de l'esprit dans les vibrations du monde physique. L'esprit s'incarne, ou plus précisément se réincarne au moment de la conception. L'esprit par sa présence engendre le phénomène vital, il provoque la fécondation de l'ovule par le spermatozoïde et s'intègre progressivement aux premières cellules de vie. A ce stade, il perd peu à peu conscience et continue instinctivement à faire vibrer la matière vivante qui va devenir une nouvelle individualité physique. Ce processus n'est possible que grâce au double périsprital qui imprime ses caractéristiques dans l'organisation des cellules vivantes.

Inconscient : C'est la partie la plus importante de l'esprit humain mise en évidence par Sigmund Freud. Tous les événements passés sont enregistrés, non pas par le cerveau mais par l'esprit. Le psychanalyste ou l'hypnotiseur peut faire resurgir ces événements oubliés, la mémoire inconsciente devient alors mémoire consciente. Pour les spirites, l'inconscient s'élargit à la mémoire intégrale qui comprend les vies antérieures. L'individu façonné par son cheminement ancestral a accumulé une grande quantité d'expériences, de contenus événementiels, de traumatismes, qui sont imprimés au plus profond de son être. Il est inconsciemment marqué par la totalité de son passé dont sa personnalité présente est le résultat. Certains troubles de la personnalité peuvent être résolus si l'on parvient à en détecter l'origine. On ramène alors à la mémoire consciente l'événement traumatisant, afin que le sujet puisse le surmonter.

Incorporation : Transe médiumnique à partir de laquelle, l'esprit et le périsprit du médium sont expulsés du corps physique. L'esprit qui désire se manifester, véhiculé par son périsprit, s'incarne momentanément dans le corps devenu libre. Il prend possession de ce corps, qui se trouve alors animé par une personnalité étrangère. L'esprit imprime pour le temps de sa manifestation incorporée, des caractéristiques qui sont les siennes: attitudes physiques, gestuelle, voix différente, langage différent de celui du médium. L'esprit incorporé a un contact direct avec son auditoire ce qui permet de longues dissertations verbales et le dialogue avec l'assistance.

Infini : Selon les données les plus récentes de la science, l'univers est en perpétuelle expansion depuis son origine située à environ 13,7 milliards d'années, le fameux big-bang. Selon cette thèse l'univers a eu un commencement et on lui envisage même une fin, car après le fantastique phénomène d'expansion, on imagine une phase de régression. Cela suppose donc la notion d'un univers fini, c'est-à-dire limité, quelle que soit son incommensurable dimension. De plus en plus, certains astrophysiciens penchent pour une autre thèse, celle d'autres univers dépendant d'autres big-bang et pourquoi pas à l'infini. Les esprits, au travers des communications spirites, ont toujours affirmé que l'univers était infini, ce en quoi la seconde hypothèse est pour le moment la plus vraisemblable aux yeux des spirites.

K

Karma : Principe hérité des religions orientales selon lequel, on se réincarne pour payer ses fautes commises dans des vies antérieures. Le riche deviendra pauvre, le criminel périra par le crime dans la vie suivante, etc., relation de cause à effet un peu primaire, calquée sur la justice des hommes. C'est l'idée de punition expiatoire qui prédomine. Le pardon, la rédemption et l'amour du prochain sont des notions un peu trop absentes dans la loi karmique. L'évolution n'y est envisagée qu'en terme de souffrance et de soumission. Il n'y a pas place pour la liberté et la recherche du bonheur. La loi du karma est essentiellement une notion humaine, trop humaine, qui attribue au divin les défauts mêmes de ses créatures.

M

Magnétisme : Energie aux multiples vertus, inscrite dans la nature périspritale de certains humains. La capacité magnétique est innée et naturelle, chez celles et ceux qui la possèdent. Pour les autres, il est inutile de vouloir dispenser une énergie dont ils ne sont pas pourvus. La nature même du magnétisme n'est pas encore connue au plan de la science. Le magnétisme mériterait d'être étudié en physique fondamentale, au même titre que les particules relevant de la physique des quanta.

Matérialisation : Création d'un objet, d'une structure minérale ou d'un végétal par la force de la pensée. De façon générale, il s'agit de la pensée des esprits qui utilisent l'énergie d'un médium, mais il peut arriver que cette idéoplastie (formation plastique à partir de l'idée, de l'imagination) soit produite par une addition de forces pensées strictement humaines. La matérialisation est la démonstration de la force créatrice de l'esprit. L'image désirée se fixe dans le matériau, la pensée dirigée est alors créatrice. La matérialisation est l'une des preuves que l'esprit transcende la matière et génère la forme tangible. C'est en réduction, une expérience qui démontre le sens de la création. L'univers n'existe que par une force spirituelle qui lui préexiste.

Médium : Intermédiaire entre les humains et les esprits. Les médiums à effets physiques subissent des phénomènes de l'ordre du visuel: lévitations, déplacements d'objets, matérialisations et formes ectoplasmiques. Les médiums à effets dits intelligents travaillent par clairvoyance, automatisme, transe ou incorporation, obtenant des messages ou des créations par la parole, l'écriture, l'inspiration, la poésie, la peinture, le dessin, la sculpture ou la musique. Un médium peut avoir à lui seul plusieurs de ces facultés, il peut aussi dans certains cas, être à la fois l'intermédiaire d'effets physiques et d'effets intelligents. Selon la définition spirite, n'entrent pas dans la catégorie des médiums: le voyant (du moins celui qui n'a pas le contact avec l'au-delà), le radiesthésiste, le magnétiseur, le psychomètre, le psychokinésiste. Toute faculté paranormale n'est pas forcément une médiumnité. Il ya souvent méprise à ce sujet.

Métapsychie : Science née à la fin du XIXè siècle, qui par une nouvelle terminologie, marquait une distance vis-à-vis du spiritisme. Charles Richet en fut un des représentants français. Le but des métapsychistes était de formuler des interprétations psycho-physiologiques, pour tenter d'expliquer des phénomènes qui jusqu'alors étaient attribués à la manifestation des esprits. La métapsychie n'a pas été totalement inutile au spiritisme, dans la mesure où les spirites ont été obligés d'admettre que dans certaines manifestations, le seul inconscient des médiums en était la source. Des spirites comme Gabriel Delanne et Gustave Geley ont su intégrer les données de la métapsychie, et leur grand mérite a été de différencier ce qui résultait d'une action subconsciente des véritables manifestations de l'au-delà. Les métapsychistes « purs et durs » ont évacué toute hypothèse relevant du spiritisme. Nous les retrouvons aujourd'hui sous l'appellation « parapsychologues ». 

Métempsycose : Théorie réincarnationniste issue des religions d'Orient. Dans sa forme la plus simpliste, l'esprit se réincarnerait indifféremment de l'animal à l'homme et de l'homme à l'animal. Le retour à la condition animale serait le signe d'une punition. Dans une forme plus élaborée, l'esprit se construirait progressivement du végétal à l'animal puis à l'humain, l'humanité étant la forme supérieure de la vie. Ni l'une, ni l'autre de ces deux conceptions, n'a la faveur des esprits. Les esprits désincarnés, lorsqu'ils découvrent leurs antériorités, ont la faculté de se remémorer leur lointain passé, ils n'y trouvent pas d'incarnations animales, mais seulement des vies primitives et grossières sur des planètes inférieures. Le monde animal a sa propre évolution spirituelle, plus instinctive et plus intuitive que la nôtre. Les évolutions animale et humaine sont en quelque sorte des parallèles, qui finissent par se rejoindre sur des mondes supérieurs.

Moulages ectoplasmiques : Technique mise au point par le professeur Denton - fin du XIXè siècle - (voir ectoplasmie). A ce jour, aucun prestidigitateur n'a trouvé une solution, pour reproduire les gants de paraffine et les moulages dont ils ont fait l'objet. La dématérialisation de la main ectoplasmique à l'intérieur du gant demeure la seule explication pour que celui-ci ne se brise pas. Les moulages ectoplasmiques obtenus dans les séances organisées par Gustave Geley sont précieusement conservés à l'Institut Métapsychique de Paris.

N

N.D.E. Near Death Experience : Les cas relatés par le docteur Raymond Moody dans son livre « la vie après la vie », représentent une étude qui n'avait jamais été faite auparavant. Cette étude a le mérite de souligner des constantes dans les sensations vécues à l'approche de la mort. Le franchissement d'un tunnel, à l'issue duquel des personnages connus ou inconnus du sujet se présentent, est l'élément récurrent le plus intéressant. Une constatation nous a particulièrement marquée: lorsque Michel Pantin a subi les trois premières fois en 1974, l'incorporation d'un esprit, il s'est senti propulsé dans un tunnel au bout duquel il était attendu par des esprits. Quelques années plus tard, lorsque parurent les travaux de R. Moody, il devenait évident que ce tunnel était une constante dans la représentation effective du passage qui conduit à l'au-delà.

Nom constant ou nom d'éternité : Nom correspondant à une vie au cours de laquelle a eu lieu le premier éveil à la spiritualité. Plus précisément, il s'agit du moment où s'est posée la grande question de l'incommensurable, la question d'un Dieu créateur. Les esprits lorsqu'ils ont révélé ce nom à un spirite et les conditions dans lesquelles la grande question s'est posée, ils s'adressent toujours par la suite au spirite concerné, en l'appelant par ce nom qui le marque pour l'éternité.

O

Oui-ja : Le oui-ja comporte deux pièces:
- Une planche recouverte de feutrine, sur laquelle ont été collées les lettres de l'alphabet en arc de cercle, ainsi que des chiffres de 0 à 9.
- Une planchette qui épouse la forme de la main, avec à son extrémité une pointe servant à désigner les lettres, et en dessous des roulements à bille ou des clous de tapissier qui permettent un glissement aisé.
La main entransée du médium, posée sur la planchette et sous l'impulsion d'un esprit, dirige à grande vitesse la planchette vers les lettres. D'autres systèmes plus sophistiqués ont été inventés mais n'ont pas réellement donné satisfaction, ne permettant pas à la main du médium mue par l'esprit, de propulser le mécanisme avec rapidité.

OVNI : Abstraction faite des phénomènes météoriques, météorologiques et des passages de satellites de communication, il demeure quantité de témoignages qui font apparaître des similitudes :
- Objets en forme de cigares, de soucoupes, etc.
- Emission de forts rayons lumineux
- Déplacements en zigzag à des vitesses vertigineuses
- Absence totale de bruit même lorsque l'objet semble proche
- Témoignages d'enlèvements, descriptions d'humanoïdes, c'est-à-dire contacts. Il faut là rester circonspect tant il est vrai qu'il y a aussi des affabulateurs parmi les témoins.
Selon les esprits, des visiteurs provenant de planètes lointaines, dont l'évolution est de beaucoup, supérieure à la nôtre, pénètrent de temps à autre l'atmosphère terrestre. Pour ces incarnés qui connaissent une structure physique moins dense que la nôtre, l'utilisation de la pensée produit une énergie insoupçonnable qui permet de dépasser les contraintes physiques, telles que nous les connaissons sur Terre. La présence occasionnelle et furtive des visiteurs de l'espace est le signe d'un amour universel qui n'a pas de frontière. C'est ce que les hommes refusent de comprendre lorsqu'ils mettent en alerte les bases aériennes militaires, dans la dérisoire poursuite des avions de chasse incapables de cerner ces objets volants, qui se dérobent instantanément de leurs écrans radars.

P

Palingénèse : du grec palin : de nouveau, génésis : naissance. Synonyme de réincarnation.

Parapsychologie : Prolongement actuel de l'ancienne métapsychie. Terme générique qui englobe aujourd'hui tout ce qui relève du paranormal. Terme utilisé à tort et à travers, aussi bien par les professionnels de la voyance que par les adeptes de différentes formes de spiritualité. A l'origine, la parapsychologie faisait référence à l'étude scientifique des phénomènes paranormaux.

Périsprit : Le double éthérique ou périsprit était défini par Allan Kardec comme un organisme fluidique de nature semi-matérielle servant de lien entre le corps physique et l’esprit. Le périsprit est un double indispensable qui accompagne perpétuellement l’esprit et qui sert de support à la mémoire intégrale des vies antérieures.
C’est le périsprit qui permet à l’esprit de se réincarner, représentant le lien vital entre l’esprit et la matière. De même, lorsqu’un esprit souhaite se manifester aux humains, il utilise les propriétés de son périsprit pour produire un phénomène. Dans les cas d’apparitions, par exemple, l’esprit fait vibrer son périsprit de manière à en densifier la structure et lui donner une forme vaporeuse, voire reconnaissable ou tangible.
L’on a pu mettre en évidence l’existence du périsprit, à partir des expériences de fantômes matérialisés dans les séances dites d’ectoplasmie. Il y eut également les expériences de fantôme des vivants, à partir du dédoublement ou bilocation de l’esprit véhiculé par le périsprit, avec apparitions de personnes vivantes.

Poltergeist : Déplacements d'objets sans contact physique, provoqués par une force invisible. Phénomènes constatés dans les maisons hantées ou dans l'environnement d'un médium, les poltergeist ont fait l'objet de nombreuses observations. Le professeur Hans Bender de la faculté de Fribourg, à l'instar de la plupart des parapsychologues, attribuait les poltergeist à l'action involontaire et inconsciente d'adolescents, dont les perturbations psychologiques étaient censées provoquer ces manifestations à distance. Même si cette thèse est à retenir pour certains cas, la plupart des poltergeist observés indique une intention manifeste d'esprits désincarnés.

Possession : (voir fascination) La possession est synonyme de subjugation ou obsession. Il s'agit de l'emprise totale d'un esprit obsesseur sur un sujet sensitif. Le terme possession a surtout été utilisé par les religions. Il fait notamment référence aux manifestations démoniaques que les prêtres exorcistes tentent de résoudre. « Etre possédé par le diable », transposé en langage spirite, cela revient à « être sous l'emprise d'un mauvais esprit », car dans la création, il n'y a ni anges ni démons.

Protogénèse : Prolongement de la psychokinèse, la protogénèse est la reconstitution de tissus cellulaires endommagés, voire même d'un organe ou d'un membre disparu, suite à ablation ou accident. Quelle que soit la lésion physique, l'intégrité périspritale demeure. Le travail du psychokinésiste, par exemple sur un doigt qui a été sectionné, va agir sur la partie périspritale de ce doigt jusqu'à lui redonner sa forme physique. Cela est théoriquement possible. Il reste à entamer un long travail d'expérimentation pour que la pratique vienne confirmer la théorie. Il existe déjà cependant des résultats avérés, qui laissent supposer que des résultats plus spectaculaires encore sont possibles.

Psychokinèse ou psychocinèse : Action de la pensée sur la matière afin de provoquer, déplacements d'objets, lévitations et transformations de la structure des matériaux. 
Uri Geller et à sa suite Jean-Pierre Girard ont vulgarisé ce phénomène dans les années 70. De nombreuses expériences en laboratoire ont été réalisées avec de nombreux sujets dits « sujets psy ». Le professeur John Barret Hasted, en Angleterre, a notamment expérimenté avec des groupes d'enfants, obtenant d'extraordinaires résultats. Le professeur Jean Dierkens et son épouse Christine, de Mons en Belgique, ont étudié le phénomène avec plusieurs sujets, et ils ont aussi par eux-mêmes, obtenu des déformations de cuillères, tordues en tous sens, torsadées ou vrillées.
La psychokinèse peut conduire à des applications en biologie et en médecine (action sur des cellules vivantes, sur des bactéries, etc.). 

Psychométrie : Clairvoyance à partir d'un objet ayant durablement appartenu à une personne ou porteur d'une histoire. Le périsprit du sujet psychomètre est innervé, c'est-à-dire replié et rivé au corps physique, contrairement à celui du sujet clairvoyant classique, qui est légèrement extériorisé durant la clairvoyance. La psychométrie pourrait avoir des applications très utiles en histoire, en géologie et en archéologie.

R

Radiesthésie : Sensibilité qui met le sujet en rapport avec la nature. Le radiesthésiste détecte des ondes, des courants telluriques, des structures minérales et des combustibles fossiles. La baguette de coudrier du sourcier et le pendule sont ses outils de prédilection. La radiesthésie peut avoir une application médicale dans la formulation d'un diagnostic, si toutefois le praticien a une expérience suffisante et confirmée par des résultats.

Réincarnation : (voir incarnation) L'esprit humain subit la loi naturelle de réincarnation afin d'évoluer de vie en vie, en intelligence, en conscience et en amour. Le nombre de vies est indéfini de même que la durée entre chaque incarnation. D'autres mondes dans l'univers sont habités, ce en quoi le processus évolutif ne se limite pas à un cycle de réincarnation sur la planète Terre.

S

Spiritisme – Spiritualisme : Le mot spiritisme, apparu au XIXè siècle, caractérise la manifestation de l'au-delà et l'enseignement des esprits. Si le spiritisme fait partie du spiritualisme, il s'en démarque par son originalité. Le spiritisme implique une connaissance qui provient de l'autre monde. Le spiritualisme représenté par divers courants religieux ou autres, correspond à des philosophies créées par l'homme suite à des révélations d'ordre prophétique ou messianique. Le spiritisme en France a été fondé à l'origine par Allan Kardec qui demeure encore aujourd'hui le personnage de référence sur les plans historique et philosophique.

Sommeil magnétique : Par des passes longitudinales lentes, le médium est induit dans un état second qui s'apparente à l'état de clairvoyance médiumnique. Lorsque le médium est en sommeil magnétique, les esprits lui transmettent l'information. Il peut s'agir d'une lecture de vie antérieure, ou bien d'un contact direct avec des esprits qui transmettent télépathiquement au médium images et messages. D'une voix faible et monocorde, le médium restitue tout ce qu'il perçoit, ressent ou entend.

T

Télépathie : (ou transmission de pensée) Echange perpétuel entre les humains, de pensées extériorisées, échange vécu inconsciemment et naturellement. La télépathie peut être mise en évidence expérimentalement. Ce fut notamment le travail considérable entrepris par J-B. Rhine aux Etats Unis pendant quarante ans. La télépathie d'une façon plus nette et plus consciente, s'exprime aussi par la clairvoyance et le rêve. Lorsqu'une personne rêve d'un événement précis qui a lieu au moment même du rêve, il s'agit d'une perception d'ordre télépathique, perception qui sera d'autant plus forte que l'esprit du sujet endormi pourra être à ce moment précis extériorisé du corps physique.

Transe : « Etat modifié de conscience dans lequel entreraient des médiums quand ils communiquent avec des esprits » (définition du Larousse). Retenons la formule « état modifié de conscience » qui donne lieu à des manifestations physiques, fortes respirations, tremblements, accélération du rythme cardiaque, tension des muscles, etc. La transe est une phase transitoire dans la médiumnité à incorporation. Elle a lieu à deux reprises ; tout d'abord une faible secousse est observée lorsque l'esprit du médium s'extériorise du corps, ensuite une transe plus brutale correspond à la venue de l'esprit au moment où il s'incorpore.

Transfiguration : Phénomène rare qui correspond à une transformation vibratoire du corps du médium. L'esprit qui désire se manifester, transforme l’apparence physique du médium, au point qu'il apparaît momentanément sous ses traits passés.

Trouble : Etat transitoire d'inconscience qui fait suite à la mort physique. Le trouble est consécutif au changement d'état, qui se produit d'une façon douce ou brutale, suivant le mode du décès. La durée du trouble est fonction de multiples paramètres, état psychologique de la personne au moment de la mort, influence des croyances religieuses, traumatisme provoqué par une mort brutale (accident, crime, etc.), état altéré et dépressif du suicidé, etc. Dans le meilleur des cas, le trouble est de quelques heures. L'esprit se réveille progressivement à sa nouvelle réalité et se retrouve dans cette représentation universelle qu'est le tunnel, au bout duquel il est accueilli par des esprits qu'il reconnaît. Pour toutes sortes de raisons psychologiques ou traumatiques, le trouble peut se prolonger durant des années. L'esprit n’en ressent pas forcément la durée puisqu'il est en dehors de l'espace-temps, mais il est cependant figé dans une situation qui peut s'apparenter au rêve ou au cauchemar. Il pourra progressivement ressentir l'appel de son guide et se laisser porter jusqu'à l'au-delà des esprits libres. Mais il peut inconsciemment résister à cet appel au risque de prolonger considérablement son état. A ce stade, la plus efficace des libérations viendra des humains qui par l'action de leurs pensées dirigées, pourront propulser les esprits troublés vers leur guide. Si cette action était effectuée à l'occasion de chaque décès, sous la forme d'une chaîne de pensées, tous les troubles prolongés seraient ainsi évités.

V

Voix directe : Au-delà du phénomène spontané dont Jeanne d'Arc est la première référence historique qui vient à l'esprit, de nombreuses expériences provoquées ont eu lieu dans des groupes spirites. Afin d'amplifier les voix directes provenant de l'au-delà, on utilisait un porte-voix par lequel les voix « célestes » portaient le son. Cela se passait dans le contexte de séances spirites. Comme pour toute autre manifestation, les esprits utilisaient le potentiel énergétique d'un médium. Ils faisaient vibrer l'air ambiant en utilisant les fluides humains et parvenaient à s'exprimer pour parfois entretenir de véritables dialogues avec les spirites.

Voyage astral : Technique de dédoublement qui consiste à extérioriser l'esprit et le périsprit, dans le but de se déplacer dans l'espace ou dans l'autre dimension qu'est l'au-delà. C'est une méthode déconseillée par les esprits, méthode qui a donné lieu à des affabulations provenant d'imaginations fertiles, et plus grave, à des accidents suite à des expériences individuelles. Le voyage astral existe à l'état naturel pendant certaines phases du sommeil. La décorporation nocturne peut être bénéfique lorsqu'elle permet la rencontre avec le guide et d'autres esprits. On peut favoriser cette rencontre en la désirant avant de s'endormir. C'est en quelque sorte la « prière du soir » pour celles et ceux qui veulent se ressourcer au mieux durant leur sommeil. Même si au réveil, il n'en reste aucun souvenir, la rencontre enregistrée au niveau de l'inconscient pourra se retraduire par des intuitions salutaires. Mieux vaut utiliser ce que la nature nous donne que provoquer des dédoublements dont on n'a pas véritablement la maîtrise. 

X

Xénoglossie : Transmission de messages de l'au-delà dans une langue qui est étrangère à celle du médium. Tous les modes de médiumnités peuvent être le support à des propos en langue étrangère, langue pensée, écrite, dictée ou parlée. La meilleure référence des études faites en ce domaine est l'ouvrage d'Ernest Bozzano « La médiumnité polyglotte ». 

Z

Zener : Le professeur John Banks Rhine de l'université de Duke en Californie du Nord (USA) a mis en évidence la télépathie grâce à des méthodes statistiques. Il faisait travailler les sujets, émetteurs et récepteurs, sur des jeux de cartes inventés par son collaborateur le docteur Zener. Les cartes de Zener comportent cinq symboles : une croix, une étoile, un carré, un cercle et des vagues. Avec cinq cartes de chaque symbole, le jeu comporte 25 cartes. Les séries d'exercices télépathiques se font sur un jeu complet où le récepteur doit capter le symbole envoyé par l'émetteur, il y a une chance sur cinq de réussir. Avec de bons sujets télépathes, les résultats vont bien au delà des statistiques normales calculées sur les lois du hasard. J-B. Rhine a passé quarante années à travailler avec de nombreux sujets, accumulant des résultats statistiques probants, qui attestent scientifiquement de la réalité télépathique.
(source)

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
 

Lexique Spirite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lexique des huiles essentielles et de leurs propriétés
» La méthode hypothètico-déductive en géographie et petit lexique méthodiste
» sites pour le lexique medieval?
» saint-thurien lexique breton dialectal
» Lexique breton à identifier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Loi de l’Attraction :: Divers :: Sciences Occultes et Métaphysique‎s-