La Loi de l’Attraction

La loi de l'attraction est une loi impersonnelle et universelle qui s'applique de la même manière que la loi de gravité, sans aucun jugement de valeur ni distinction entre le bien ou le mal.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5734
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 55
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?   Mer 10 Avr - 14:55

L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?


Les huiles essentielles sont des concentrés de principes actifs végétaux obtenus par distillation. Leur puissance olfactive et thérapeutique en font des produits très utilisés dans la vie quotidienne ou par les médecines douces. Même par voie externe quelques précautions s'imposent.
Pour obtenir un demi-litre d'huile essentielle (HE) de lavande, 100 kg de fleurs sont nécessaires... C'est dire la puissance des HE dont l'utilisation, très ancienne, est largement répandue aujourd'hui dans l'industrie cosmétique, agroalimentaire ou pharmaceutique.

A la différence de la phytothérapie qui utilise la totalité des végétaux dans ses préparations (tisanes, poudre, comprimé, teinture mère, etc), l'aromathérapie s'intéresse uniquement à l'essence des plantes aromatiques. C'est un condensé de principes actifs, de molécules aromatiques naturelles, volatiles et complexes, sécrétées en différents endroits : racine, écorce, feuille, fleur.

Pour un usage personnel, il est impératif de se procurer des HE de qualité : le flacon doit présenter la mention « 100% pure et naturelle », préciser la partie distillée et le nom de l'espèce botanique exacte en latin. Attention, chaque variété d'une plante peut présenter d'importantes différences biochimiques et donc thérapeutiques. On parle de chémotype.


Toute utilisation nécessite une bonne information

Gros avantage : une HE présente plusieurs indications thérapeutiques. Chacun peut les utiliser pour son bien-être comme pour les maux du quotidien. Dans la trousse familiale, on retrouve souvent en priorité : lavande vraie, lavandin super, eucalyptus radiata, tea tree, niaouli, orange douce, romarin à camphre. Mais attention, l'univers des huiles essentielles est riche mais complexe. De nombreux ouvrages ainsi que de nombreux sites, dont le très complet aroma-zone.com(1), précisent les précautions d'emploi. Les HE peuvent être irritantes pour la peau, toxiques par voie interne, photosensibilisantes (agrumes).


Voie orale, la précaution s'impose

Déconseillée aux femmes enceintes, la voie orale est maîtrisée par les connaisseurs ou certains médecins, surtout pour les HE contenant des phénols (thym, origan, sarriette...) ou des cétones (les camphrées). D'autres HE sont inoffensives comme certaines digestives (fenouil, basilic, citron, anis étoilé, coriandre), ou relaxantes (orange, camomille romaine) : mettre une à deux gouttes dans une cuillère à café d'huile d'olive (ou de miel), ou bien les déposer sur un cachet de phytothérapie ou encore dans une gélule de poudre de plante. On les trouve aussi sous forme encapsulée gastrorésistante en pharmacie.


L'utilisation douce par voie externe

• La voie atmosphérique, la plus facile à expérimenter : En inhalation : deux gouttes sur un mouchoir contre les miasmes, ou 3 à 5 gouttes sur de l'eau bouillante à respirer pendant deux minutes (si possible avec une serviette au-dessus de la tête). En diffusion atmosphérique : le brûle-parfum ou le diffuseur d'arôme (à froid, plus efficace) permettent d'assainir son intérieur et de se protéger au contact d'un malade. Éviter la cannelle, la menthe et le clou de girofle (irritantes).

• En application externe, on peut les utiliser pures ou diluées, seules ou mélangées, pour des applications cutanées réparatrices, antiseptiques, relaxantes, décontracturantes, antalgiques. En application pure : avec des HE très douces pour la peau comme la lavande, le ylang-ylang, le tea tree (attention tout de même aux muqueuses, et aux vapeurs vers les yeux). Une à trois gouttes suffisent, sur le plexus solaire (angoisse), sur les pieds (mycoses), sur une irritation cutanée ou une piqûre, etc. Bien se renseigner sur l'HE choisie. En cas de brûlure sur la peau ou les yeux, rincer à l'huile végétale, pas à l'eau !

• En dilution dans de l'huile végétale (HV) : c'est le massage aromatique, qui répond à de multiples usages (détente et réconfort, douleur musculaire et irritations cutanées). L'huile végétale permet d'utiliser sans danger le principe actif potentiellement irritant mais également de « fixer » localement l'HE, très volatile (pour une action prolongée en surface). En moyenne on dilue 15 à 30 gouttes (1 ml) d'HE dans 15 ml d'HV (une bonne cuillère à soupe de jojoba, amande douce, macadamia, olive, etc). (source)

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
Invité
Invité



Message Sujet: Re: L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?   Mer 10 Avr - 15:10

J'utilise beaucoup l'aromathérapie, me formant depuis près de deux ans, je l'utilise pour beaucoup de choses et même dans les gâteaux c'est excellent. :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message Sujet: Re: L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?   Lun 3 Mar - 3:13

Il existe un excellent livre : "L'aromathérapie" par le Dr Jean Valnet *. 

Ce fut ma bible pour debuter dans ce domaine  :flower: 

PS : * ce medecin a publié d'autres livres, je ne me souviens pas des titres, mais faciles á retrouver sur Internet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message Sujet: Re: L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?   Lun 3 Mar - 10:16

j'ai soigné mes enfants toute leur enfance avec ce livre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message Sujet: Re: L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?   Sam 29 Mar - 10:19

Découvrez le monde merveilleux de l'aromathérapie
L'aromathérapie est l'utilisation médicale des extraits aromatiques de plantes (essences et huiles essentielles). C'est donc une branche de la médecine par les plantes, que les spécialistes appellent la phytothérapie.

Cette discipline est, évidemment, vieille comme le monde, les plantes et leurs arômes ayant été de tous temps indispensables à la santé de l'homme. Mais d'immenses progrès ont été faits au 20e siècle.

En effet, ce n'est que depuis une centaine d'années que des scientifiques ont commencé à concentrer leurs recherches sur les arômes exclusivement. Le mouvement aurait commencé, comme beaucoup de grandes découvertes, par un accident : en 1910, le chimiste René-Maurice Gattefossé, qui faisait des recherches en parfumerie, se brûla grièvement les mains, lors d'une explosion de laboratoire.

Sa blessure s'infecta et il fut rapidement atteint de gangrène gazeuse, un mal qui, à cette époque, ne pardonnait pas.

Dans un geste désespéré, René-Maurice retira ses bandages et appliqua sur ses plaies de l’huile essentielle de lavande, dont il se servait pour ses parfums et qu'il soupçonnait être puissamment antiseptique et cicatrisante. On raconte que les résultats furent stupéfiants. René-Maurice Gattefossé, en tout cas, en réchappa. Dès lors, il orienta ses recherches sur les propriétés des huiles essentielles.

C'est lui qui, en 1935, inventa le terme d'aromathérapie. A noter que la France fut le berceau de l'autre grand maître de l'aromathérapie, Jean Valnet.

Grâce aux techniques modernes de distillation, l'aromathérapie peut aujourd'hui recourir à des arômes de plantes extrêmement concentrés, ce qu'on appelle les « huiles essentielles », et dont tout le monde parle autour de vous...

Les huiles essentielles
L’huile essentielle est le principe actif, c'est-à-dire l'ensemble des composants possédant un effet thérapeutique, qui est récolté par distillation à la vapeur de la plante fraîche. Elle a donc l'odeur de la plante, mais en beaucoup plus puissant. Les fabricants distillent parfois plusieurs tonnes de plantes pour obtenir un seul litre d'huile essentielle (3), ce qui explique le prix exorbitant de certaines huiles.

Ainsi, un litre d'huile essentielle d'une plante aussi bête que l'estragon peut coûter 820 euros !

Et ne vous laissez pas tenter par le discount : une huile essentielle trop bon marché est forcément de faible qualité, voire " frauduleuse ", c'est à dire mélangée ou coupée à d'autres substances naturelles (huiles végétales, alcools…) ou chimiques (solvants, colorants, parfums de synthèses…).

Les différentes voies d’utilisation des huiles essentielles
Il existe trois modes d'administration des huiles essentielles, qui varient selon les huiles, tout comme les doses d'utilisation.


  1. Par ingestion : sur du pain complet, par exemple, ou tout autre aliment solide. On utilise ici du pain comme intermédiaire pour diminuer la concentration de l’huile (sans diminuer la quantité ingérée) et ainsi éviter tout risque de brûlure interne si l’ingestion est faite directement. Les huiles essentielles peuvent aussi être diluées dans d'autres huiles, mais pas dans un liquide aqueux, puisque l'huile n'est pas soluble dans l'eau.


  2. Par massage : sur le corps mais jamais sur une zone trop étendue, par l’intermédiaire d’une huile végétale (dilution à 20 %, soit 2 gouttes d'huile essentielle pour 10 gouttes d'huile végétale). Le massage est nécessaire car il va permettre au principe actif de pénétrer directement dans la peau et d'aller ensuite dans la circulation sanguine pour produire son effet. L'action est moindre quand l'huile est utilisée dans le bain.


  3. Par diffusion : cette méthode ne concerne pas ou peu la menthe poivrée, dont nous parlons plus loin, mais il est possible de diffuser les huiles dans les pièces de la maison grâce à un diffuseur qui mettra en suspension des micro-gouttelettes. Ne pas utiliser de diffuseur chauffant, car la chaleur peut dénaturer les huiles. (source: la lettre santé nature innovation).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message Sujet: Re: L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?   Lun 30 Juin - 8:52

Ah justement ! C'est trés bien que je tombe là dessus ...

Avant d'arriver au sujet des huiles essentielles :

Je savais faire naturellement de l'auto hypnose, sans le savoir, puis un petit blocage, probablement du au fait que l'on m'en faisait sorti un peu trop rapidement, en me disant, mais reviens sur terre ! travaille, reste pas sans rien faire, ... lol.

Dernièrement, je me suis fait aidé avec quelques séances guidées par une hypnothérapeute, mais trés connue, sérieuse et vraiment au top, pour retrouver ce petit plus.

C'est reparti, et je m'en sers pour soigner pour pleins de choses, non seulement pour les maux physiques, mais pour pleins de choses.

Lors de la troisième et dernière séance (elle voulait s'en à deux mais j'ai insisté pour une troisième, ne me sentant pas encore au top), j'étais persuadée que sur son meuble à coté de moi, il y avait un brumisateur. Je sentais l'odeur, la vapeur sous mon nez, je le voyais, etc ... Mais il n'y avait rien du tout. L'auto hypnose est consciente. Mais je ne sais pas pourquoi, d'un seul coup, je me suis senti attirée par cet objet. Elle me dit, si vous avez la possiblité, n'hésitez pas à vous en procuré un, il y a surement une raison. 

Pourquoi pas, c'est un petit plus qui me servirait lors de mes séances personnelles d'entrainement de hatha yoga.

Hier, je profite d'être dans une galerie marchande, et des soldes, pour acquerir cet objet à faible prix. Il est trés simple, la diffusion peut-être réglée avec des arrêts, il ne diffuse donc pas tout le temps, même allumé. Il a une douce petite lumière avec des variations, etc ... on peut y mettre des huiles essentielles, mais pas de parfum. Petit plus, il est joli, épuré, et ça parait agréable, je suppose, un peu comme un hamam ou genre de bien être.

J'ai déjà quelques huiles essentielles spécifiques que je connais, telle que l'huile essentielle de lavande, mais j'ai pris un mélange préconisé pour la concentration, composé : d'orange douce, de citron, de cannelle. 

Donc, en effet, je ne sais pas me servir de cet objet, en prenant en considération à la fois , ses possiblités mais aussi ses dangers. Je vais tout de même lire le mode d'emploi.

Merci donc pour ce petit paragraphe là dessus, que je vais lire avec attention.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message Sujet: Re: L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?   Lun 30 Juin - 9:38

En ce moment je soigne l'angine de poitrine avec très peu d'homéopathie et beaucoup d'aromathérapie, au bout de trois semaines je commence à en ressentir les bienfaits, mais je suis encore très fragile au point de vue nerveux et une simple discussion, une légère contrariété, fait redémarrer les crises, il me faut le calme complet. Alors je travaille parallèlement sur ce point particulier. Je veux que cela cesse totalement car c'est affreusement douloureux et invalidant dans la vie quotidienne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message Sujet: Re: L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'aromathérapie, comment l'utiliser sans danger ?
» Le guide de l'aromathérapie pour toute la famille: attention danger!!
» Comment développer vos dons sans danger, Patrick Lannaud
» Observer le soleil sans danger
» Aromathérapie vétérinaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Loi de l’Attraction :: Divers :: Newmanity-