La Loi de l’Attraction

La loi de l'attraction est une loi impersonnelle et universelle qui s'applique de la même manière que la loi de gravité, sans aucun jugement de valeur ni distinction entre le bien ou le mal.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 L'homéopathie : quand y recourir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5810
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 56
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: L'homéopathie : quand y recourir ?   Mer 10 Avr - 14:46

L'homéopathie : quand y recourir ?


Avec l'allopathie et la naturopathie, l'homéopathie fait partie du triangle médical occidental. Même si la communauté scientifique n'a jamais vraiment réussi à adopter une position claire, chacun peut expérimenter son usage qui est sans effet secondaire. Quand faut-il avoir recours à l'homéopathie ? Quelque soit la pathologie que l'on présente, on peut consulter un homéopathe, même dans les cas les plus graves. A condition de maintenir le lien avec le suivi médical classique. Pour l’homéopathe, la maladie est liée à une rupture de l’équilibre énergétique qui touche la totalité de l’individu. 

L'homéopathie s'adresse donc plus au malade qu'à sa maladie, incluant l'état psychique du patient en plus du tableau clinique physique. Un traitement homéopathique est particulièrement approprié aux problèmes chroniques (mal de dos, maux de tête, brûlure d'estomac) ou lorsque la médecine allopathique ne parvient pas à résorber des infections à répétition (angines, mal de dos, mycoses, herpès). L'homéopathie n'est pas exclue en cas de maladie aiguë (violentes otites et angines, infection urinaire avec fièvre, calculs rénaux, appendicite...), mais elle s'accompagne d'un suivi médical destiné à endiguer une possible aggravation pouvant laisser des séquelles. Généralement, les homéopathes sont aussi des médecins généralistes. Ils savent donc composer des ordonnances mixtes et échanger avec leurs confrères.

Pas de contre-indications à un traitement homéopathique

L'homéopathie est une médecine complémentaire qui n'agit pas sur la même « sphère » que l'allopathie. Pour mémoire, l'homéopathie est diamétralement opposée à l'allopathie (Homeo veut dire semblable, tandis qu'Allos signifie contraire). Cette dernière va toucher le plan physique, avec des doses de l'ordre du milligramme. Alors que dans une préparation homéopathique, la dilution est telle qu'il ne subsiste quasiment plus, ou plus du tout (à partir de 9 ch), de substance active. Aucun risque d'interaction médicamenteuse. 

L'homéopathie, c'est l'art de guérir selon le principe de similitude (« Le remède utilisé donne, à forte dose et chez un homme sain, les mêmes symptômes que la maladie qu'il traite »), mais accompagné du principe de dilution infinitésimale. La contraction « ch » (centième hahnemannienne) traduit le nombre de dilutions successives du produit. Plus le ch est élevé (15 et 30), plus le produit a été dilué. Il agit dès lors surtout au niveau psychique. Plus le ch est bas, plus il se cantonne au plan physique. Il existe aussi une autre dilution, les korsakoviennes, qui vont au-delà des 30ch. Le traitement homéopathique agit sur un plan plus subtil, celui de « l'information », intimement lié à la mémoire de l'eau.

Auto-médication ou consultation ?

On peut faire de l'auto-médication sans prendre de risque, pour les petits maux du quotidien : Arnica 5ch après un coup, Apis mellifica 5ch en cas de rhinite allergique ou de piqûre d'insecte, Belladonna 5ch en cas d'inflammation soudaine de n'importe quel tissu. En cas de troubles chroniques résistants, il est préférable de consulter un médecin homéopathe qui fera des choix plus pertinents, après analyse, notamment, de tous les signaux envoyés par l'organisme (pas seulement les symptômes d'une angine par exemple). 

Un individu est unique, une prescription homéopathique aussi. Selon l'homéopathie, les germes ne sont pas la seule cause des maladies mais interagissent avec le patient en fonction de son « terrain ». Hahnemann définissait trois grandes familles de « miasmes » (la psore, la sycose et la luèse) comme étant l'origine des maladies chroniques. Les reconnaître chez un patient est tout un art, et c'est tout l'intérêt de cette discipline. Les homéopathes sont donc nécessairement plus qualifiés pour trouver le bon remède et vous faire gagner du temps. 

Sachez qu'il existe des remèdes de fond (un remède qui rassemble par exemple plusieurs maladies chez une même personne, donc souvent donné en 15 ou 30 ch) et des remèdes de circonstance (pris ponctuellement en 5,7 ou 9 ch). Après quelques consultations, rien ne vous empêche de demander à votre homéopathe quels sont les principaux remèdes adaptés qui peuvent rejoindre votre pharmacie familiale. (source)

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
Invité
Invité



Message Sujet: Re: L'homéopathie : quand y recourir ?   Mer 10 Avr - 14:48

Toute ma famille et moi-même sommes adeptes de l'homéopathie depuis près de 30 ans. Depuis aucun médicament allopathique - sauf l'aspirine, et encore, n'a franchi le seuil de nos maisons !
Revenir en haut Aller en bas
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5810
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 56
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: Re: L'homéopathie : quand y recourir ?   Mer 10 Avr - 14:57

C'est excellent ! :cheers: Tu peux peut-être nous en parler plus... ;)

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
Invité
Invité



Message Sujet: Re: L'homéopathie : quand y recourir ?   Mer 10 Avr - 15:06

Je lui dois la vie en quelques minutes. j'étais en train d'étouffer suite à une allergie à des moules, je faisais un oedème de la gorge et je ne parvenais plus à respirer. a 23h30 ma fille avec laquelle j'étais heureusement, a téléphoné à notre ami homéopathe, il lui a tout de suite indiqué différentes granules qu'elle avait heureusement encore, dans son armoire à pharmacie, elle m'en a mis dans la bouche toutes les minutes, en 4 à 5 minutes j'avais repris ma respiration, puis petit à petit tout s'est calmé. Seule je n'aurais même pas pu bouger pour téléphoner. Il n'y a pas eu de suites...

Maintenant parler davantage de l'homéopathie ne servirait pas à grand chose : soit on y croit, soit on n'y croit pas, les premiers ne sont plus à convaincre et quant aux autres, inutile d'essayer de le faire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message Sujet: Re: L'homéopathie : quand y recourir ?   Lun 3 Mar - 3:00

Je ne sais pas si c'est une question de croyance, mais dans notre famille nous utilisons aussi l'homéopathie c'est un traitement plus long que l'allopathie pour avoir des résultats il ne faut pas se decourager ... c'est comme pour la loi de l'Attraction :)

D'abord il faut connaitre un bon medecin homeopathe. Ensuite qu'il determine avec vous le meilleur traitement qui vous convient, il arrive que l'on tatonne au début avant que le traitement soit le plus adapté à votre corps.

Je sais que les préparations homeopathiques se font en CH, les granules sont de 5 CH ou 7 CH ou 9 CH ou 12 CH etc. et que pour obtenir ces granules les laboratoires Boiron ou Lehning pratiquent les dilutions avec de l'eau de plus en plus "chargée" d'ions.
Avez-vous entendu parler de la "la mémoire de l'eau"?
On peut dire que l'homéopathie est une medecine qui utilise la mémoire de l'eau pour soigner.

Les bons resultats de l'homeopathie s'observent chez l'enfant comme chez l'adulte. Pour les maladies dites "psychiques" ou psychologiques, les rhumes, maux de gorge, les allergies ou pour aider le corps à supporter des traitements allopathiques etc. (je parle de mes expériences):flower:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message Sujet: Re: L'homéopathie : quand y recourir ?   Lun 3 Mar - 10:19

L'homéopathie traite le terrain de l'individu et non le mal comme l'allopathie.
Mais ce n'est pas toujours long, l'arnica par exemple soigne en quelques minutes, pour ne citer que ça, et comme je l'ai raconté plus haut m'a sauvé la vie en quelques minutes aussi...
Seuls les traitements de fond, sont longs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message Sujet: Re: L'homéopathie : quand y recourir ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'homéopathie : quand y recourir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'homéopathie : quand y recourir ?
» Homéopathie
» Homéopathie contre le stress
» salut bonjour moi je suis pour l'homéopathie
» Homéopathie et mobiles : un(e) précurseur(e) disparait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Loi de l’Attraction :: Divers :: Newmanity-