La Loi de l’Attraction

La loi de l'attraction est une loi impersonnelle et universelle qui s'applique de la même manière que la loi de gravité, sans aucun jugement de valeur ni distinction entre le bien ou le mal.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Don du sang par les homosexuels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5283
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 54
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: Don du sang par les homosexuels   Mer 18 Fév - 12:33


Don du sang par les homosexuels :
la justice européenne contre
l'exclusion de cette partie
de la population française




SANTÉ - Les réserves de sang s'amenuisent en France. Comme tous les ans, les donneurs habituels se font moins nombreux pendant l'été et l'Établissement Français du Sang (EFS) s'est déclaré mardi 15 juillet "inquiet" face à des stocks de sang "plus tendus" que l'année précédente à la même période. Pour y remédier, l'EFS a lancé un appel aux dons pour répondre aux besoins des malades.

Hasard du calendrier, deux jours plus tard, ce jeudi 17 juillet, l’avocat général de la Cour européenne de justice, Paolo Mengozzi, a lu ses conclusions sur cette "question délicate" qu'est l'interdiction en France faite aux homosexuels et bisexuels masculins à donner leur sang. Il s'est prononcé contre, jugeant que l'homosexualité ne constituait pas "en soi" un comportement qui justifierait l'exclusion permanente du don de sang. Cette interdiction date de 1983, malgré les demandes répétées des associations de défense des droits des homosexuels, elle a toujours cours.

Cette décision de la Cour de justice de l'Union européenne est attendue par le tribunal administratif de Strasbourg appelé à statuer le cas de Geoffrey Léger, homosexuel, qui a attaqué l'EFS pour avoir refusé son don de sang à la faveur de son orientation sexuelle.

20 juin 1983, les homosexuels sont considérés comme une "population à risque"

Pour comprendre l'origine de cette interdiction, il faut revenir plus de trente ans en arrière. A une époque où on ne connaissait pas encore le mot sida. L'année 1983 ne débute pas sous les meilleurs auspices. Depuis deux ans déjà, un virus inconnu laisse perplexe quelques virologues américains et européens. Il semble toucher de jeunes hommes, homosexuels, hémophiles ou toxicomanes. Un groupe de médecins parisiens et deux chercheurs de l'Institut Pasteur commencent leurs recherches sur un patient français le 4 janvier 1983. Quelques mois plus tard, en mai, leur publication et celle d'un virologue américain dans la revue scientifique Science font du bruit. Ce sont les premières descriptions du virus que l'on appellera sida.

Le 20 juin 1983, une circulaire est publiée, signée par Jacques Roux, alors directeur général de la Santé. Pour la première fois, des mesures sont prises pour sécuriser les transfusions sanguines. Les "populations à risque" sont automatiquement écartées du don du sang, parmi lesquelles, "les personnes homosexuelles ou bissexuelles ayant des partenaires multiples". En cause, le sida qui "représente un risque nouveau et grave pour la santé" et dont on suspecte qu'il puisse se transmettre par le sang.

Cette interdiction ne sera jamais levée, surtout après l'affaire du sang contaminé qui éclate en 1985. La méfiance est plus que jamais de mise. Aujourd'hui l'EFS applique un arrêté ministériel datant du 12 janvier 2009. Selon ce texte de loi, "les hommes ayant eu ou ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes ne sont pas autorisés à donner leur sang". Derrière cette interdiction, toujours le même souci de la part de l'Etat, "garantir la sécurité transfusionnelle". Ce texte s'appuie sur une directive européenne de 2004 demandant à ce que soient exclus du don "les sujets dont le comportement sexuel les expose au risque de contracter des maladies infectieuses graves transmissibles par le sang". Nulle part est évoqué explicitement les homosexuels, c'est pourtant la lecture qu'en font les autorités françaises.

Sur quoi se base cette interdiction? Un risque possible

Il existe une prévalence du VIH chez la population homosexuelle masculine, autrement dit un risque plus grand d'être contaminé que dans la population hétérosexuelle. Selon les données de l'INVS mises en avant par l'Etablissement Français du Sang : en 2010, en France, le risque d'exposition au VIH était 200 fois plus élevé lors d'une relation sexuelle entre hommes que lors d'une relation hétérosexuelle ou d'une relation sexuelle entre femmes. Le problème qui se pose aux autorités se nomme la fenêtre virologique. Pendant cette période de 10 jours à 20 jours (selon le type de VIH) après contamination, le virus est invisible dans les tests sanguins, donc indécelable. Or, en cas de transmission sanguine de sang contaminé, le risque de transmettre le virus est de 100%.

Des arguments qui ne suffisent pas pour interdire le don du sang aux homosexuels. "Ce n’est pas parce que vous êtes homosexuel que vous avez le sida. Ce n’est pas parce que vous êtes homosexuel que vous avez des pratiques à risque. C’est une vision complètement dépassée!" s'insurgeait en juillet 2013 Olivier Véran, député PS de l'Isère et auteur d'un rapport sur la filière sang remis à la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Voilà ainsi résumé l'incompréhension des associations, "C’est une vision "selon laquelle il y aurait des groupes à risques ; or il n’y a que des pratiques à risques"." s'agaçait Act Up Paris sur Rue89.

D'une interdiction définitive à une interdiction temporaire?

Frileux, les ministres de la Santé ne se sont pas attaqués au problème avant 2007. Roselyne Bachelot promet alors de revoir les conditions d'accès au don pour les homosexuels, avant de reculer en 2009, "Entre 10 et 18% des gays sont contaminés, alors que ce pourcentage est de 0,2% pour les hétérosexuels. Il existe un risque, et ce risque est trop élevé". Suivie par Nora Berra en 2011, alors secrétaire d'Etat à la Santé "l’homosexualité est un facteur de risque pour le VIH, donc une contre-indication de don". François Hollande avait lui aussi promis d'ouvrir le don du sang aux homosexuels, une promesse réitérée par Marisol Touraine mais pour l'instant sans effet.

Les opposants à cette législation ne demandent pourtant pas que les homosexuels, y compris ceux qui ont des comportements à risques puissent donner leur sang les yeux fermés. Il s'agit plutôt que ces hommes ne soient pas définitivement exclus sur le seul critère d'avoir eu des relations sexuelles avec d'autres hommes. Cette situation amène en effet des homosexuels à se mettre dans l'illégalité. Avant chaque don, le donneur doit répondre à un questionnaire pour déterminer si oui ou non il remplit les conditions. Ainsi, certains homosexuels qui veulent donner leur sang malgré tout "sont obligés de dire au don qu’ils ne sont pas homosexuels, tout en répondant franchement aux autres questions" déplore Olivier Véran, député PS de l'Isère.

Une seule étude s'est intéressée en 2012 aux risques de transmission du sida si le don était ouvert aux homosexuels. Les chercheurs ont pu mettre sur pied plusieurs scenarios selon lesquels "le risque pourrait soit être proche de la situation actuelle soit multiplié par quatre dans le scénario le plus pessimiste" selon le site spécialisé Yagg.fr qui rapporte les conclusions assez prudentes de cette étude.

L'Institut de veille sanitaire qui publie cette étude préconise donc comme solution une interdiction temporaire du don du sang pour cette population. Pour pouvoir devenir donneur il faudrait avoir été abstinent pendant un an avant le don. C'est la solution qu'a choisi le Royaume-Uni en septembre 2011. Dans le reste de l'Europe, aucun pays ne fait comme les autres. En Espagne, il faut attendre 6 mois d'abstinence, en Italie 4 mois. De l'autre côté de l'Atlantique, le Canada demande lui d'attendre 5 ans de chasteté pour pouvoir donner son sang. Difficile donc de favoriser telle ou telle législation face à cette pluralité.

En France, une personne hétérosexuelle doit laisser passer 4 mois après un rapport sexuel à risque avant de pouvoir donner son sang. La décision de la Cour de Justice européenne fera peut-être pencher la balance en faveur d'une interdiction temporaire de ce genre. Ce jeudi 17 juillet, l'avocat général s'est prononcé contre cette interdiction. "Une telle exclusion peut être justifiée au regard de l'objectif de protection de la santé publique, à condition qu'elle n'aille pas au-delà de ce qui est nécessaire ce qui, dans l'exemple français, pourrait ne pas être le cas", a ajouté Paolo Mengozzi. La décision de la Cour est attendue à l'automne prochain voire la fin de l'année civile a affirmé la juridiction au site Yagg.

Pour accomplir ce geste solidaire, nul besoin d'être à jeun, mais il convient en revanche de se munir d'une pièce d'identité si c'est un premier don, ou de sa carte de donneur sinon. Pour connaître la collecte de sang la plus proche de chez vous
.
(source)

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit


Dernière édition par Esprit le Mar 12 Mai - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
Hellburn

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 24
Localisation : Rhône Alpes - France

Message Sujet: Coucou   Mer 18 Fév - 20:02

Juste un petit coucou sur cet article qui m'interpelle car je suis homo ...

J'ai donné mon sang trois fois jusqu'à ce que le docteur me demande si j'ai des relations non protégée avec ma partenaire (qui est un partenaire)

Hé bien , je ne peux plus donner mon sang car apparemment , la population homosexuelle est une population à risque au niveau de l'hépatite virale ... donc je ne sais pas si je peux appeler cela un complément d'information ... Et donc depuis que la loi interdisant le don de sang aux homo à été promulguée , hé bien c'est pour cette raison que les homos ne peuvent donner leur sang ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5283
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 54
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: Re: Don du sang par les homosexuels   Mer 18 Fév - 21:19

Hellburn a écrit:

Juste un petit coucou sur cet article qui m'interpelle car je suis homo ...

J'ai donné mon sang trois fois jusqu'à ce que le docteur me demande si j'ai des relations non protégée avec ma partenaire (qui est un partenaire)

Hé bien , je ne peux plus donner mon sang car apparemment , la population homosexuelle est une population à risque au niveau de l'hépatite virale ... donc je ne sais pas si je peux appeler cela un complément d'information ... Et donc depuis que la loi interdisant le don de sang aux homo à été promulguée , hé bien c'est pour cette raison que les homos ne peuvent donner leur sang ...

Merci Hellburn pour ton témoignage.  ;)

Personnellement, je suis vraiment outré par la naïveté de ce questionnement : " Êtes-vous homosexuel ? ". Car cela ne rime à rien ! Si certains homosexuels veulent donner malgré tout leur sang, ils répondront : Non ; à cette question.

L'orientation sexuelle n'est pas le vrai problème, mais plutôt la pratique sexuelle elle-même qui est le grand risque et qui constitue le cœur du problème !

De plus, exclure les homosexuels — même s'ils sont fidèles à leur partenaire ou bien qu'ils procèdent à des rapports protégés — n'est qu'une ineptie à mon avis, car je réitère ce que je viens de dire plus haut, à savoir que c’est la pratique et non l’orientation sexuelle qui est la cause du risque.

En France et partout dans le monde, nous manquons régulièrement de donneurs de sang. Ce n'est donc pas le moment de faire la fine bouche, puisque la vie de beaucoup de personnes est en suspends. La question ; homo ou hétéro ? n’est pas une garantie pour obtenir une qualité de sang irréprochable.

De toute manière, en France, nous sautons d'un extrême à l'autre, nous partons d’un scandale retentissant du sang contaminé, à l'exclusion bête et méchante d'un groupe social, uniquement à cause de leur orientation sexuelle. Je constate avec désolation — et grande indignation — que c'est toujours plus facile de mettre tout le monde dans le même panier, plutôt que de le trier. Toi Hellburn, tu as vécu cette mauvaise expérience.  :bball:

Bref, cela me révolte beaucoup, car dans mon entourage, je connais pas mal de pseudo-hétérosexuel, qui sont lâches et hypocrites, car en réalité, ils sont des homos refoulés — mais qui n'osent pas le dire publiquement. Raison pour laquelle ils ont choisi une belle couverture qu'est de prétendre être « hétérosexuel ». C’est ces gens-là qui au moment du questionnement ne disent qu’une partie de leur vérité ; qu'ils sont hétéros et qu'ils ont une femme ou une copine et qui parfois ont même un ou deux enfants. Mais ils omettent de dire qu'ils ont régulièrement des relations homosexuelles, souvent non protégées… En réalité, ce sont eux le vrai risque et non ceux qui se protègent — même s'ils ont choisi de vivre avec un partenaire du même sexe.

Il faut arrêter de nous faire avaler tout et n’importe quoi au nom de la loi, soi-disant pour nous protéger. Il vaut mieux se fier à l’analyse du sang qu’à la parole de beaucoup, qui racontent tout et n’importe quoi lors de la donation du sang.

Pour finir, je me pose la question pourquoi la justice européenne est contre ; l’exclusion de cette partie de la population française si celle-ci constitue un haut risque ?

P. S. : le moment où certaines personnes — qui sont pour ce genre de questionnement inefficace — auront besoin pour eux ou pour quelqu’un de leur entourage d’une catégorie de sang rare et qu’ils ne trouvent pas, ils penseront à deux reprises avant d’approuver (à l’aveuglette) des lois avec des failles.

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
Hellburn

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 24
Localisation : Rhône Alpes - France

Message Sujet: coucou   Mer 18 Fév - 21:48

Coucou Esprit

De rien pour mon témoignage . Et franchement , ce n'est pas une mauvaise expèrience ... En fait pour tout avouer c'est un choix personnel que j'ai fait de dire ce jour-là que j'étais homo car je suis fier de ce que je suis ... Mais aussi j'avais l'envie de savoir pourquoi nous autres homos ne pouvons donner notre sang ...

Sur le côté discriminant , je suis assez d'accord sur le fait que des pseudo-hétéro (homo refoulé) vont parfois faire l'amour avec des hommes sans protection .... C'est d'ailleurs dégueulasse de penser qu'il n'y à que la population homosexuelle qui est visée puisque la sodo*** est aussi pratiquée chez nos amis hétéros au même titre que les homosexuels (hommes) . J'ai toujours trouvé ce truc révoltant surtout que pour me prendre en exemple , je fais du sport , mon médecin m'a confirmé que j'ai un taux de globule rouge plus élévé que la moyenne , donc meilleure récupération et je suis donneur universel ( O+ )

Donc quand je vois les inepties qu'induisent cette loi alors que des gens pourraient recevoir des dons de sang sans avoir à savoir que ceux-ci viennent d'homosexuel ... enfin je veux pas rentrer dans un débat mais cela me révolte et je partage tout à fait ton opinion .

J'en profite au passage pour te remercier de ce sujet qui m'interpelle , me touche et aussi de ta facon de penser et de ton ouverture d'esprit envers la gente homosexuelle 

Merci  :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5283
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 54
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: Re: Don du sang par les homosexuels   Mer 18 Fév - 22:25

Hellburn a écrit:

J'en profite au passage pour te remercier de ce sujet qui m'interpelle , me touche et aussi de ta facon de penser et de ton ouverture d'esprit envers la gente homosexuelle 

Concernant ce sujet — Don sang des homosexuels — être homo ou hétéro n'est pas la vraie question ! Une fois de plus, l'orientation sexuelle est un faux problème. Le vrai problème qui doit être abordé de front, c'est de connaitre — avant un don de sang — la pratique sexuelle du membre qui souhaite le faire. Car je considère, qu'on peut être homosexuel et mener une vie sage, et être un hétérosexuel puis batifoler partout, tout en prenant des risques considérables.
De plus, sur ce forum, tout le monde est la bienvenue — du moment où les membres respecteront les règlements. Ici, ni la religion, ni la nationalité, ni le sexe ou l'orientation sexuelle sont prises en compte pour apprécier les membres ou les rejeter. À l'inverse, le racisme, la xénophobie, le nationalisme, ne sont pas tolérés et sont susceptibles de sanctions.

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
Invité
Invité



Message Sujet: Re: Don du sang par les homosexuels   Jeu 19 Fév - 0:36

Je me permets d'apporter mon humble contribution à ce sujet.

Dans les années 80 et 90 (mais déjà moins), j'ai perdu bon nombre d'amis gay.
1981, en Belgique, on ne parlait pas encore du sida. A cette époque, je passais chaque week-end dans différentes boîtes homos de ma région. C'était l'époque de l'insouciance parce que et surtout c'était l'époque où "on ne savait pas". Certains de mes amis étaient, sans doute, déjà contaminés ... mais l'ignoraient. Par conséquent, ils n'ont rien changé à leurs habitudes ... et sans le savoir, ils ont transmis ce qu'ils ignoraient.
Quand en Belgique nous avons appris l'existence du sida, j'avais déjà perdu quelques amis. Pour certains, cela a été très rapide; pour d'autres, cela a pris plus de temps (parfois des années).

A cette époque-là (=connaissance du sida), oui, interdire le don de sang était une bonne chose, dans la mesure où cela limitait énormément les risques.

A l'heure d'aujourd'hui, il ne s'agit plus de connaître l'orientation sexuelle d'une personne car ce serait se voiler la face et jouer à l'autruche, n'a jamais été la solution. Il s'agit d'agir en "être responsable" et l'orientation sexuelle n'a rien à voir avec cela. Encore une fois, tout est question de "conscience" et un questionnaire ne garantit aucune "conscience"... il permet, tout au plus, à celui "qui pose la question" de ne pas se sentir "responsable" quoi qu'il puisse arriver ... ce qui, finalement, est du déni total.

En mon âme et conscience,
Envol
Revenir en haut Aller en bas
Esprit
Admin
avatar

Messages : 5283
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 54
Localisation : Bordeaux - France

Message Sujet: Re: Don du sang par les homosexuels   Mer 29 Avr - 22:40


Don du sang : vers la fin de l'exclusion des homosexuels ?


Article publié le 29/04/2015

La France devra-t-elle renoncer à l’exclusion systématique des homosexuels du don du sang ? C’est une possibilité, la Cour de justice européenne ayant estimé, ce mercredi, que « la législation française est susceptible de comporter à l’égard des personnes homosexuelles masculines une discrimination fondée sur l’orientation sexuelle ».

En supposant que « l'exclusion prévue par la réglementation française contribue à réduire au minimum le risque de transmission d'une maladie infectieuse », le « principe de proportionnalité » avec cet objectif pourrait toutefois « ne pas être respecté », a-t-elle ajouté. La Cour souligne que le VIH peut « être détecté par des techniques efficaces », comme la mise en quarantaine des poches de sang pendant une vingtaine de jours, durée entre la contamination et le moment où le virus est détectable dans le sang. En l’absence d’un tel dispositif, « le questionnaire et l'entretien individuel avec un professionnel du secteur médical peuvent permettre d'identifier plus précisément les comportements sexuels à risque », rappelle la Cour. Celle-ci demande en conséquence à la justice française, qui l’avait saisie, de « vérifier s'il n'existe pas de méthodes moins contraignantes que l'exclusion permanente du don de sang ».

C’est précisément ce qu’a prévu le gouvernement français. Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a annoncé le 12 avril que le questionnaire remis aux donneurs de sang allait être modifié prochainement pour permettre aux homosexuels de donner leur sang. L’exclusion des homosexuels du don du sang est entrée en vigueur en 1983, peu après la découverte du virus du sida. Début avril, les députés ont voté un amendement réclamant la fin de cette interdiction. Fin mars, le comité consultatif national d’éthique (CCNE) avait estimé que l’interdiction devait être maintenue pour l’instant, dans l’attente d’une réflexion collective et de nouvelles recherches.
(source)

_________________

" Quand je partage, je m'enrichis "
La loi de l'attraction
Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stibine.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Message Sujet: Re: Don du sang par les homosexuels   

Revenir en haut Aller en bas
 

Don du sang par les homosexuels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le sang du christ un roman qui m'a choquée
» Fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, commentaire du jour "Le pain des anges,..."
» Juillet : Mois du Très Précieux Sang de Jésus
» Sang desséché, corne broyée... pour les fruits et légumes
» De la sueur, du sang et des larmes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Loi de l’Attraction :: Divers :: Parlons de tout...-